Jojo's bizarre adventure - Saison 8 - Jojolion Vol.4 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Saison 8 - Jojolion Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 25 Mai 2017

Critique 2


Selon la généalogie trouvée dans le bureau des Higashikata, Holy Joestar détiendrait la clef de certains mystères autour de Kira Yoshikage, et par conséquent autour de Josuke. Ce dernier tente de la rencontrer à l’hôpital universitaire où elle se trouve, mais il devient la cible d’un redoutable Stand à l’apparence d’un motard noir. De son côté, Yasuho parvient à rencontrer Holy qui s’avère être une femme bien énigmatique…


Le combat contre le mystérieux Stand à l’apparence d’un motard se poursuit à travers les chemins croisés de Josuke et Yasuho qui, chacun de leur côté, cherchent à atteindre le même objectif : Holy Joestar. L’intérêt de ce passage est par conséquent son rythme avec d’un côté Josuke qui lutte pour comprendre le pouvoir d’un ennemi dont il ignore l’identité, et de l’autre Yasuho qui nous permet de découvrir l’énigmatique Holy. Araki trouve alors une dynamique parfaite pour construire son volume. D’un côté, l’opposition entre Josuke et le mystérieux Stand reste fidèle à l’esprit Jojo, se basant avant tout sur la résolution d’un pouvoir complexe tout en offrant un moment d’action marqué par l’esthétique actuelle de l’œuvre et, de l’autre, une certaine avance du récit en ce qui concerne Yasuho, jeune fille dont le potentiel ne cesse de nous étonner quand Holy intrigue par la dose de mystères qu’elle conserve.


Néanmoins, c’est bien après ce « duel » mouvementé que les surprises les plus grandes nous sont offertes, pour cette huitième partie, Araki ne se contente pas d’enchaîner les affrontements de Stand et propose des avancées scénaristiques conséquentes à chaque acte. C’est ainsi que quelques réponses aux grandes questions nous sont données, des débuts de révélation inattendus et qui, en soulevant encore plus les mystères déjà bien épais de la série, nous confirment que le scénario de Jojolion est le plus prometteur de toute la saga. La quête d’identité de Josuke se poursuit, confirmant d’ailleurs la personnalité attachante du héros qui veut savoir qui il est vraiment, et emprunte des chemins surprenants. Autant dire qu’à chaque tome, attendre le volume suivant relève du calvaire.


La fin du tome se révèle un peu plus classique dans la forme puisque c’est une nouvelle affaire liée à un Stand qui semble entamée. Cette fois-ci, c’est au tour de Joshu d’être mis en avant, individu détestable, mais moins dangereux que semblent l’être certains Higashikata. Si les quelques idées saugrenues d’Araki sont séduisantes, c’est bien le rapprochement entre le personnage et Josuke qui titille notre curiosité. Evidemment, avec un tome pareil, on attend encore une fois la suite du récit avec une grande impatience.


Critique 1


Après quelques recherches, Josuke et Yasuho retrouvent la mère de Kira Yoshikage, qui se trouverait dans un hôpital. Ils décident de s'y rendre séparément, et si Yasuho parvient à la rencontrer, de son côté Josuke est traqué par un redoutable stand qui ne lui laisse que peu de chances; cependant il est également aidé par un autre Stand, dont il ignore là aussi la provenance...



Araki poursuit sur sa lancée dans cette nouvelle partie toujours plus surprenante et originale, et si l'action semble prédominer, l'auteur continue de nous laisser quelques pistes, de nous faire quelques révélations et de placer quelques clins d’œil à la quatrième partie "Diamond is unbreakable"!

A l'image du Stand pourchassant Josuke, tout va très vite, pour autant, l'auteur parvient à rester clair dans le déroulement des événements, même si certains éléments restent obscurs, à l'inverse de la sixième partie "Stone Ocean", ce n'est pas le fait d'un manque de clarté, mais bien pour maintenir un certain suspens. Donc tout en cherchant à échapper à son poursuivant Josuke continue sa réflexion sur les étranges événements se produisant à Morio et notamment en ce qui le concerne.
Pour ce qui est de Stand "Born this way" (référence à Lady Gaga), une fois encore l'auteur déploie des tonnerres d'originalités en mettant en scène un adversaire provoquant une réelle angoisse, chez Josuke bien entendu, mais peut être un peu sur le lecteur en parvenant à faire partager ce sentiment grâce à une mise en scène et une narration dont lui seul a le secret!
Donc, encore une fois nous assistons à un affrontement qui n'en est pas réellement un, étant plus une lutte psychologique qu'autre chose.
Le choc se poursuit lorsqu'on découvre l'identité du manieur de Stand et qu'on apprend son nom (encore une référence à la saison 4)...un personnage et donc à priori un Stand qu'on est appelé à revoir, et on s'en réjouit à l'avance!

De son côté Yasuho n'est pas en reste. Si sa vie n'est pas mise en danger, elle va jouer un rôle important et elle sera visiblement appelée à le faire de plus en plus... Nous assistons à la naissance de son stand, à ses balbutiements, avant même qu'elle n'en prenne conscience. Ainsi Araki stimule grandement notre curiosité sans pour autant trop en dévoiler, presque comme s'il nous fournissait un "teaser" de son stand.

Mais la vraie grande claque  viendra un peu plus tard avec la confrontation entre Josuke et la personne l'ayant mis en danger, le pourchassant depuis le tome précédent... Des révélations incroyables nous sont fournies, et si elles apparaissent totalement surréalistes, force est de constater que rien ne l'est vraiment dans cette grande saga; que peu importe le délire de l'auteur, il est tellement bien amené, il apparaît tellement cohérent avec le reste de l'univers et surtout il est particulièrement original (qui a déjà vu ce genre de choses ailleurs que dans un titre d'Araki?) que tout passe, et on peut même aller jusqu'à dire que cela passe à merveille!
Araki parvient à nous bluffer une nouvelle fois, et comme les fois précédentes, non seulement on se laisse absorber, mais surtout on en redemande encore et encore! Ce n'est pas un hasard si tant de ses confrères lui ont piqué (ou ont tenté) de lui piquer ses idées!

La fin du tome nous lance sur une nouvelle épreuve attendant Josuke, cette fois aux côtés de Joshu, personnage peu appréciable, mais qui pourrait (très certainement même) nous surprendre. Allié ou ennemi, le cas de Joshu est loin d'être statué, d'autant qu'on sait que chez Araki, rien n'est jamais aussi simple, tout blanc ou tout noir, le génie de l'auteur se situant dans les nuances!

Un tome tout aussi prenant et passionnant que les précédents, cette fois les interrogations et les mystères cèdent la place à l'action et et aux luttes entre stands, mais seulement pour un temps puisque le final se montre vraiment, mais vraiment très étonnant.
On poursuit sur cette ambiance noire et un rien malsaine, on adore et on redemande!


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News