Jojo's bizarre adventure - Saison 4 - Diamond is Unbreakable Vol.5 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Saison 4 - Diamond is Unbreakable Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 07 Décembre 2015

Josuke et Okuyasu découvrent un restaurant italien qui vient d’ouvrir à Morio. Intrigués, les deux compères tentent l’aventure et découvrent un cuistot passionné dont les plats sont des plus… particuliers. Okuyasu succombe à la saveur des plats, mais fait aussi l’objet d’effets secondaires étonnants. Josuke se méfie alors… le cuisinier serait-il un manieur de Stand ?

Comme de coutume (ou presque) deux confrontations face à des Stand construisent ce cinquième opus. Si le premier n’a pas une importance capitale pour l’intrigue, il en est tout autre pour le second qui est directement relié à celui qui représente, pour l’heure, l’antagoniste de cet arc.

Le premier segment de ce volet est des plus originaux et « oppose » (notez la présence importante des guillemets) Josuke et Okuyasu au cuisinier italien Tonio Trassurdi. L’inventivité vient d’abord des idées farfelues d’Araki de développer les effets de la cuisine qui frappent Okuyasu, proposant une succession d’événements complètement farfelue, mais surtout d’entretenir un doute constant du lecteur quant aux motivations de Tonio. Sa cuisine est d’origine surnaturelle, c’est un fait, mais quels sont ses objectifs ? On ne parle pas alors de combat au sens propre des termes puisqu’aucune rixe n’a directement lieu. En revanche, cette étape de l’histoire est inédite par rapport à son dénouement inattendu, une sorte d’expérience narrative de Hirohiko Araki par conséquent très réussie.

Le gros du tome concerne l’affrontement entre nos héros et le Stand Red Hot Chili Peppers, responsable de la mort du grand-frère d’Okuyasu. L’intrigue clef de cette partie resurgit alors, et les enjeux sont nombreux. D’abord, le combat contre le premier grand ennemi apparent de l’arc est bien mené, toujours aussi brillant par ses rebondissements qui sont nombreux, mais il entretient aussi beaucoup de tension et de mystères qui se dénoueront très certainement dans le prochain volume. Ainsi, l’identité du manieur du Stand est révélée et bien que le personnage soit excentrique, on ne connaît pas vraiment ses motivations, ce dernier ne fait d’ailleurs même pas allusion à l’arc et la flèche. D’un autre côté, c’est bien par l’arrivée imminente d’un personnage très célèbre de la saga que la tension s’installe. Un certain Joseph est sur le point de rejoindre le casting de cet arc et  ce titre, on est aussi impatients que craintifs de le retrouver puisque le vieil homme est décrit comme en état de grande faiblesse physique.

On notera aussi que l’affrontement contre Red Hot Chili Peppers n’est pas vraiment terminé dans ce volume, bien que la conclusion de la bataille se profile. Les points forts de ce combat proviennent de la présence des personnages principaux de l’arc, Jotaro y compris, mais aussi pour le bon rôle attribué à Okuyasu qui n’aura jamais été aussi brillant. Lui qui n’était que le crétin de service jusqu’à présent, voilà un bon moyen de redorer son blason.

Entre une affaire de Stand très originale et surprenante et un combat intense et directement relié à l’intrigue solide de cette quatrième partie, nous voilà face à un cinquième volume de très bonne facture. Finalement, notre lecture n’est dérangée que par l’adaptation malvenue de Tonkam sur la première partie du tome qui présence un Tonio à l’accent caricatural et raciste, pas du tout représentatif de celui que peut avoir un Italien. Attention, car les bourdes de l’éditeur sont de plus en plus nombreuses, et celle-ci provoque un malaise bien particulier…


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News