Isaline Vol.1 - Actualité manga

Isaline Vol.1

Sorcellerie Culinaire

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 04 Febuary 2016

Isaline est une jeune fille en apparence comme les autres : pas toujours attentive en cours, folle amoureuse du beau garçon de sa classe Thomas, souvent prise à partie par la riche et hautaine Laurie qui est elle aussi amoureuse de Thomas, aidant parfois dans le restaurant de sa mère le soir... Bref, un quotidien assez classique d'une jeune adolescente. A ceci près qu'Isaline est une sorcière, tout comme sa grand-mère !
Un secret que la jeune fille va mettre à profit lors de la grande fête organisée par Thomas. Isaline adorerait profiter de l'événement pour se rapprocher de son cher Thomas, et va donc demander de l'aide à sa grand-mère pour concevoir un gâteau magique qui l'y aiderait, mais rien ne va se passer comme prévu, car une erreur semble s'être glissée dans la recette, et la situation va vite dégénérer et devenir aussi délirante que dangereuse...

Isaline est l'un des deux titres qui, en mars 2015, ont inauguré la collection Bamboo2, proposant une même oeuvre en format BD ou manga. Ici, on découvre une oeuvre à mi-chemin entre tranches de vie et fantastique, qui propose une histoire somme toute très classique, avec une fillette cachant son identité de sorcière et souhaitant l'utiliser pour conquérir l'élu de son coeur, décision à partir de laquelle le va vivre des aventures suivant un schéma classique : visite dans le monde magique avec la grand-mère, conception d'un gâteau aux conséquences désastreuses, apparition d'une menace qu'il va falloir éliminer en réparant ses erreurs... L'héroïne est entourée de personnages secondaires eux aussi assez stéréotypés : le beau garçon Thomas bien sûr, mais aussi Laurie la riche petite peste jalouse, la maman normale et attentionnée, la grand-mère faisant découvrir la sorcellerie à sa petite-fille, le chat noir Paillette qui n'est pas ce qu'il semble être, Edward le jeune sorcier prétentieux et peu sympathique...

Vous l'aurez compris, il ne faut clairement pas chercher l'originalité dans tout ça. Est-ce un mal ? Pas forcément, car concrètement, ce premier volume s'avère suffisamment bien fichu pour plaire au public qu'il vise : les jeunes filles ! Avec son récit un brin romantique, son humour et sa magie, Isaline s'offre un premier tome qui a le mérite d'être sans temps mort et de se dérouler assez bien, au gré de planches qui accusent quelques tares graphiques (un trait parfois trop léger, des physiques qui varient un pue trop, une Isaline qui semble changer d'âge selon les cases), mais qui restent très mouvementées, expressives et ponctuées de quelques clins d'oeil (dont à Kiki la petite sorcière, évidemment). Il n'en faut ainsi pas beaucoup pour ressentir un certain attachement pour Isaline, jeune fille dans la fleur de l'âge et très vivante, et qui a un certain don pour se mettre dans des situations délicates. De plus, bien qu'on puisse les trouver trop rapides, certaines pistes s'avèrent assez intéressantes : les médisances dans le monde magique concernant les personnes mi-humaines mi-sorcières, les tourments d'une Laurie qui sous sa carapace de prétention souffre surtout du manque d'attention de ses parents trop occupés, voire une petite morale signifiant qu'il n'y a pas forcément besoin d'user de stratagèmes pour avoir ce que l'on veut : il suffit parfois d'oser faire le pas et d'être sincère avec soi-même.

Le tome 1 ayant le mérite d'être à peu près autoconclusif (l'affaire autour du gâteau y est bouclée), il peut être tenté sans trop de crainte. En tout cas, malgré son grand classicisme, Isaline a des arguments pour plaire aux jeunes filles.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News