Hi Score Girl Vol.8 - Actualité manga

Hi Score Girl Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 30 September 2020

A Shibuya, au petit matin, Akira tombe nez à nez avec Haruo et Hidaka. Pour le garçon, cette rencontre est juste embêtante, mais elle a un effet bien plus important : Accroître la rivalité amoureuse entre les deux jeunes filles. Alors qu'il se fait remonter les bretelles par sa mère et par la grande sœur d'Akira, Haruo se fait kidnapper pour... Passer une nuit chez la timide joueuse. Un moyen pour eux de resserrer leurs liens derrière une console, et pour la demoiselle de prendre sa revanche sur Hidaka, en attendant leur confrontation finale.

Après un septième tome davantage centre sur Hidaka, notamment dans sa deuxième partie, il y avait de quoi être curieux d'observer les répercussions de la dernière page de l'opus précédent. Rensuke Oshikiri est loin de tomber dans le drame sentimental classique, et utilise le quiproquo à bon escient, amorçant ainsi la lutte finale entre les deux rivales en amour que sont Akira et Hidaka.

Finalement, Haruo n'est qu'un personnage secondaire de ce huitième volet, largement consacré aux deux héroïnes du titre qui livrent leur duel décisif. Le tout s'annonçait pourtant paisible avec une première partie renouant avec la relation taquine mais douce entre Haruo et Akira, étape qui n'est finalement qu'un prémisse au duel final des deux opposantes. Alors, ce fameux duel occupe une large partie du tome, puisque l'auteur s'en donne à cœur joie pour lui apporter une nervosité largement inspirée de l'esthétique Street Fighter II. Le tout est forcément intense, et surtout censé puisque la direction traduit efficacement les sentiments respectifs d'Akira et Hidaka, mais aussi leur évolution. Une nouvelle fois, Rensuke Oshikiri utilise très habilement son contexte vidéoludique pour nourrir ses personnages, plus que pour proposer une lecture uniquement basée sur la nostalgie des bornes d'arcade.

Et comme on a pu le souligner dans les volumes précédentes, la trame principale progresse à travers ce dantesque affrontement. Hidaka ayant passé un moment important avec Haruo, c'est au tour d'Akira d'équilibrer les forces, avant d'amorcer le duel qui permettra à l'une d'entre elles de s'imposer, et à l'autre de reconnaître qu'il n'y a qu'une seule place dans le cœur de l'élu de son cœur. Si on exclut toute l'atmosphère vidéoludique, l'histoire narrée est finalement déchirante, notamment dans le climax de l'affrontement qui a deux quoi peiner. Bien qu'elle soit souvent délirante, la série sait aussi être terriblement rationnelle et sans scrupule quand il s'agit de parler de romance adolescente.

A l'approche de la fin de Hi Score Girl, ce 8e tome développe effacement un passage clé de l'histoire, avant de doucement se tourner vers de nouvelles perspectives. Dans sa globalité, le volume se montre dense, nerveux et fort, mais il est délicat d'imaginer ce que les deux derniers tomes nous réservent, du moins pour celles et ceux qui ne seraient pas passés par l'adaptation animée au préalable. Mais la dernière planche du tome est parlante et laisse au lecteur le loisir d'imaginer le sens du comportement d'Akira. La conclusion de Hi Score Girl se profile donc, et les deux ultimes volets s'annoncent chargés en émotion.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News