Héros de la galaxie (les) Vol.7 - Actualité manga

Héros de la galaxie (les) Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 03 December 2019

La bataille d'Astarte est un désastre pour l'Alliance des planètes libres qui subissent la tactique solide de Reinhard von Lohengramm. C'est finalement à Yang que les opérations sont confiées, et celui-ci peut enfin soumettre son plan pour sauver l'Alliance d'une défaite totale. Car à défaut d'amener la victoire pour son camp, c'est celle de l'Empire qu'il compte éviter...

Jusqu'ici, Les Héros de la Galaxie est une série qui a surtout traité le personnage de Reinhard, un protagoniste charismatique qu'on avait tant envie de suivre qu'il prenait le pas sur l'arc du personnage de Yang Weng-Li, pourtant un des deux héros centraux de l'histoire. C'est chose corrigée avec ce septième tome dont les ambitions sont traduites par sa couverture : Yang est dans son univers, n'est pas un leader classique, mais est pourtant l'un des centres de l’œuvre adaptée des romans de Yoshiki Tanaka.

La bataille d'Astarte tourne alors court mais n'est qu'un moyen d'amener la suite de l'histoire. Yang a évité la défaite totale de son camp, ce qui l'amènera sous les projecteurs jusqu'à devenir acteur des luttes de pouvoir marquant l'Alliance des planètes libres. Ainsi, après avoir énormément décortiqué le contexte totalitaire d'un Empire mené par la noblesse, la série aborde un autre type de dictature : celle de l'Alliance où la démocratie n'est qu'un faux semblant pour garantir un Pouvoir en place usant de répression pour garder sa stabilité.

Ces idées, elles sont abordées par Yang ainsi que d'autres personnages. Sur une grande partie du volume, il n'est pas questions de guerres contre l'Empire mais de confrontations politiques et de jeux de pouvoir, le « magicien » de l'Alliance étant alors voué à y participer et influer sur l'évolution interne de son propre camp. C'est particulièrement bien mené, confirme toute la densité de l'univers géopolitique de la série, tout en restant fidèle au caractère si particulier de Yang. Ce dernier n'est pas ambitieux, loin de là, et accepte sa tâche avec un esprit détaché qui s'oppose à celui de Reinhard, tout comme le contexte de l'Alliance diffère de celle de l'Empire. Deux tableaux distincts où ceux génies de guerre joueront un rôle majeur... les pions sont en place, et le grand échiquier de la série se révèle alors toujours plus passionnant !

Vient alors la dernière partie du tome qui vient confirmer tout le génie du stratège phare de l'Alliance. Retour sur le couloir d'Iserlohn, avec une guerre purement tactique, portée par la stratégie surprenante de Yang qui vient rythmer le conflit de rebondissements osés et surprenants. Une fin de tome audacieuse, dont l'issue pourrait bien chambouler les scénarios à venir au sein de la série. Forcément, ne pas avoir le huitième opus sous la main est une véritable frustration.

Encore une fois, Les Héros de la Galaxie confirme que la réputation de l'oeuvre de Yoshiki Tanaka n'est pas usurpée. Ryû Fujisaki continue de mettre en images, avec sa patte, ce récit politique et militaire SF passionnant, cette fois en croquant merveilleusement le parcours de Yang Weng-Li qui amène le récit vers d'autres horizons.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News