Hayate the combat butler Vol.29 - Actualité manga

Hayate the combat butler Vol.29

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 04 August 2016

La vie continue de suivre son cours presque normal dans le petit monde de Hayate the combat butler. Tandis que Saki tente de trouver un autre travail au vu des difficultés financière du vidéoclub de Wataru, Izumi, elle, fait l'andouille avec une caméra, et A-tan redevenue petite fille se retrouve aux prises avec un nouveau personnages prometteur et qui semble destiné à être récurrent : Armageddon, un gros toutou un peu encombrant. Ce dernier passage permet également à Hayate de découvrir la nouvelle condition d'A-tan, dont les souvenirs du passé ont disparu... Mais en attendant de voir les éventuelles conséquence que cela pourrait voir sur la longueur, c'est du côté de Nagi et de son manga à créer que les yeux se tournent. La jeune fille, bien que remotivée par le manga de Luka Suirenji, a bien du mal à trouver des idées pour sa création, et on ne peut pas dire que son entourage soit de très bon conseil... à moins que Hayate ne puisse y changer quelque chose en se retrouvant une énième fois en fille ?

Les situations cocasses et quiproquos s'enchainent à nouveau, et même si certaines idées ont déjà été bien utilisées dans le passé par Kenjiro Hata, elles parviennent encore à faire mouche car l'auteur sait les utiliser à bon escient, que ce soit pour amener des notes d'humour loufoque réussies (comme la rencontre de Hayate et Maria au karaoke, qui offre des expressions faciales impayables), ou pour mettre notre cher majordome dans une énième situation très délicate, cette fois-ci auprès de Luka. La jeune idol refait en effet son apparition, reste persuadée que Hayate et une fille, se confie à "elle", et notre héros ne sait absolument pas comment lui révéler la vérité sans la blesser... Pendant que cette situation amuse tout en créant un nouveau petit fil rouge, Hata en profite pour peaufiner un peu plus la jeune idol, dont on découvre certaines facettes difficiles du passé (qui ressemble par certains aspects au passé de Hayate), et dont on cerne le dégoût pour les mensonges. Ce qui, forcément, ne va pas faciliter la tâche de Hayate !

On a alors, à nouveau, un tome fort sympathique, où Hata sait entremêler passages purement humoristiques et pistes prometteuses qui se dessinent en filigranes. Le manga de Nagi, le quiproquo et le focus sur Luka, les difficultés financières du vidéoclub... sont autant d'éléments qui intriguent.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News