Hanayamata Vol.10

Rédaction
Lecteurs
16 /20

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 04 Avril 2019

La fête de l'école approche à grands pas, et marquera une étape essentielle dans la fin de la vie collégienne de nos héroïnes du club de yosakoï ! Chacune doit donc, plus que jamais, donner le meilleur d'elle-même, notamment Naru pour sa prochaine écriture. Mais bientôt, Machi a une nouvelle importante à annoncer à ses amies... Quel avenir s'ouvre pour toutes ces jeunes filles ?

L'heure est venue pour Hanayamata de se conclure avec un dixième volume qui, malheureusement, commence un peu sur les mêmes bases que le décevant opus précédent. Ce n'est pas nouveau, Sô Hamayumiba a très, très souvent privilégié les mignonneries un peu stériles et insipides à un réel traitement de ses personnages et du yosakoï, et c'est à nouveau l'impression qu'on a avec des premiers chapitres qui surfent sur des habituels clichés moe avec en toile de fond un humour vague et certains rebondissements sans queue ni tête.

Heureusement, l'oeuvre finit par redresser un peu la tête à partir du moment où il se focalise sur le choix d'avenir de Machi, premier pas vers un final qui brasse certains thèmes assez jolis: la question du futur de ces jeunes filles et de la voie qu'elles veulent choisir (Naru trouvera-t-elle enfin la sienne ?), certaines futures séparations inévitables mais qui n'entacheront pas des amitiés fortes... et surtout l'évolution palpable de Naru, qui a quand même bien changé depuis le début de la série, la jeune fille effacée et sans confiance étant devenue plus heureuse, chacune de ses amies lui ayant apporté quelque chose à travers le club de yosakoï. Tout ceci reste très rapide et plutôt en surface, y compris concernant le yosakoï qui jusqu'au bout ne nous aura pas offert une seule vraie belle scène de danse, mais ces quelques qualité sont le mérite d'exister et d'achever la série sur une note assez positive et plutôt satisfaisante.

Dans l'ensemble, Hanayamata reste tout de même une série bien en-dessous de ses possibilités, ne serait-ce que pour le thème du yosakoï qui n'a été qu'un prétexte rapidement mis véritablement en valeur, mais les amateurs de mignonneries peu profondes pourraient y trouver leur compte.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
11.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs