Guin Saga Vol.5 - Actualité manga

Guin Saga Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 12 October 2010

Guin et les jumeaux sont capturés, ils sont en très mauvaise posture, et l’avenir s’annonce bien sombre, d’autant plus qu’ils sont perdus en plein nocifère…le tableau ne pourrait être plus noir et interdit tout espoir, et pourtant…

Le périple en nocifère s’avère plus terne que l’on pouvait l’espérer, on s’attendait à rencontrer de nombreuses créatures étranges, on s’attendait à des révélations fracassantes, mais il n’en est rien ! On apprendra de la bouche de Guin lui même qu’il est peut être natif de cette région mais c’est tout, à part cette supposition, rien d’autre ne sera dévoilé.
Les quelques retournements de situations qui viennent donner un peu de rythme au volume sont prévisibles et ne surprendront personne…rien de bien excitant dans tout ça.
Force est de constater qu’après des premiers tomes flamboyants et suscitant un intérêt énorme, la suite s’effondre tel un château de cartes : impressionnant mais fragile et bancal.
A un seul volume de la fin désormais, on renonce à espérer voir les personnages évoluer, en particulier ce pauvre Rémus qui aura passer la série à pleurnicher et à s’apitoyer. On doute également que de grandes révélations sur Guin soient faites : il va falloir se résoudre à lire les nouvelles (mais il n’y aura pas beaucoup d’effort à fournir tant l’univers est fascinant).

Ce tome n’est pourtant pas dépourvu d’intérêt, il y a pas mal d’action, un peu de suspens…mais aussi un ventre mou assez inutile et presque rageant tant on a l’impression que les choses avancent lentement : quel intérêt d’étaler sur autant de pages le dialogue entre Linda et Isht Van étant donné que les évènements évoqués ne concernent pas cette histoire directement ? Et se dire qu’on arrive sur la fin, déjà, nous laisse l’impression d’un grand creux…il y a eu le début, on attend la fin, mais qu’y avait t-il au milieu ? Pas grand chose malheureusement !

Le graphisme est toujours aussi superbe par contre, et rarement un héros aura eu autant de charisme que Guin, dommage que l’on n’apprenne rien sur lui !

Une lecture sympathique, cela passe tout seul, mais trop rapide et qui nous laisse malheureusement sur une note de frustration !


erkael


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

11 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News