Gokicha Vol.5 - Manga

Gokicha Vol.5

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 25 Juillet 2017

Gokicha continue, jour après jour, d’essayer de se faire des amis humains… et de vivre des petites aventures où elle frôle souvent la mort !

Cette fois-ci, elle offre une aide étonnante à des joueurs de golf, visite une bibliothèque, se rend dans un magasin de reptiles sans se douter du danger qui l’entoure, sert à nouveau de cobaye à la farfelue professeur et à son assistant ayant peur des insectes… Rui Tamachi continue de varier assez bien les cadres… mais les idées, dans le fond, tendent à se répéter un peu : Quand Gokicha ne nous charme pas avec sa bonne bouille mimi, son altruisme et sa candeur, elle nous amuse ou nous inquiète lors des situations où elle échappe de peu au pire, parfois sans s’en rendre compte.

Cela dit, un point où Tamachi montre encore des choses nouvelles est assurément l’exploitation des personnages gravitant autour de Gokicha ! Il y a bien sûr l’autre blatte Chaba et le chat Chocolat, dont la rencontre amène de nouvelles choses, toutefois sur ce point l’auteur avait matière à offrir un peu plus concernant les nouvelles amitiés se liant au sein du trio. Côté humain, difficile de ne pas retenir la professeur, toujours en quête d’expériences, et son assistant lui servant souvent de cobaye ! Quelques idées sont très prometteuses, à commencer par l’une des inventions de la scientifique, qui laisse même espérer voir enfin le rêve de Gokicha se réaliser, mais là-dessus on regretterait presque que le mangaka soit un peu trop cruelle avec sa petite blatte.

En somme, il y a dans ce 5ème tome des idées déjà vues et des possibilités de renouvellement pas totalement exploitées, pour un résultat qui reste très agréable et mignon mais qui commence à montrer des limites de plus en plus évidentes… et il était donc peut-être temps, pour l’auteur, de mettre fin à son manga avant que les choses ne s’enlisent. C’est ce qu’il fait ici, ce volume 5 étant le dernier. Que penser, alors, de la toute fin ? Elle est clairement rapide, et laisse la quête de notre petite blatte inachevée… mais ce n’est pas forcément décevant, car en dehors de ça, la lueur d’espoir est là, et en attendant Gokicha a au moins réussi à se faire deux fidèles amis, dont un qui n’est certes pas un humain, mais qui n’est pas un cafard non plus.

Au bout de ses 5 volumes, cette courte série à la fois mignonne, amusante mais aussi un peu cruelle a su se montrer très sympathique. Essayer Gokicha, c’est prendre le « risque » de s’attacher à la plus choupi des blattes.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
13.5 20
Note de la rédaction