Goblin Slayer Vol.6 - Actualité manga

Goblin Slayer Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 19 September 2019

Le Crève-gobelins et sa fine équipe sont décidés à mettre un terme définitif à l'assaut des petits monstres verts sur la ville des Eaux, et s'attaque donc à la source de ces invasions. Retranchés dans une pièce décisive, ils doivent faire face à une ultime invasion de gobelins... Pourront-ils triompher face au champion ennemi, fou de rage après sa première défaite ? Et pourront-ils découvrir quel secret se cache derrière ces assauts répétés ?

C'est avec un sixième tome un peu plus fin que les précédents que se termine l'arc de la ville des Eaux, qui est actuellement le plus long de l'adaptation manga du light-novel de Kumo Kagyu. C'est donc sans surprise qu'on observe un volume consacré à l'action dans sa plus grande partie et qui, en ce sens, ne laisse pas le temps de souffler.
La principale force de cette grande bataille étant la mise en avant successive des différents personnages du groupe, on assiste à un assaut particulièrement prenant de bout en bout, et qui ne se repose pas uniquement sur le Crève-gobelins. Chacun a ici son rôle à jouer, et on apprécie ce soin apporté qui vient renforcer la cohésion du petit groupe, chose que le scénario entretient de mieux en mieux au fil de la série.

Malgré ça, difficile de ne pas ressortir déçu de la finalité de l'arc. Le récit teasait avec une certaine tension le rôle de la Vierge à l’Épée, mais il n'en sera finalement rien. Les réponses données sont finalement assez simple et pas spécialement à la hauteur de nos attente, ce qui fait largement retomber le souffle de cet arc. Néanmoins, cette conclusion ouvre des perspectives pour la suite : l'origine de l'invasion aura peut-être des répercussions ultérieurement, et la Vierge se trouve un peu plus développée, mais aussi attachante, en espérant qu'elle ne soit pas destinée à n'être qu'un simple élément du harem du Goblin Slayer...

Car cette dimension semble se confirmer au fil des chapitre, et le nouvel arc entamé par la fin du tome en est la preuve ! Certes, le septième tome confirmera la chose, mais l'aspect romantique du récit prend de plus en plus de place. Forcément, traité avec un protagoniste tel que le Crève-gobelin, il en ressort quelque chose d'absurde et assez drôle au final.
On attendra donc de voir ce que cette affaire de rendez-vous avec l'hôtesse d'accueil nous réserve. En attendant, on apprécie cette fin de tome plus posée et portée par les échanges toujours aussi pétillants entre les personnages attachants du titre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News