Gloutons et Dragons Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 27 October 2017

Le quatuor composé du guerrier Laïos, de l'elfe magicienne Marcyle, du voleur halfelon Tylchak, et du nain et guide Senshi, poursuit sa quête dans le donjon, espérant retrouver la trace du dragon qui a gobé Farynn. Mais dans un tel lieu, les dangers sont nombreux... y compris la faim ! Sous la houlette de Senshi qui trouve toujours le moyen de cuisiner avec les moyens du bord, le petit groupe continue d'avancer en tentant des expériences culinaires.


Avec ce deuxième volume, Ryoko Kui reste sur le schéma des chapitres plutôt indépendants, ce qui permet à son oeuvre de très bien se lire à petites doses, au gré d'un ou deux chapitres à la fois. Pour bon nombre de lecteurs, il s'agira sûrement de la meilleure façon de profiter de ce manga qui peut lasser un peu si on avale tout d'une traite, mais qui reste un véritable régal quand on n'en abuse pas. Un peu comme un bon repas.


Une chose est néanmoins sûre : la mangaka n'a aucun mal à renouveler ses idées, et pour ça elle peut d'abord compter sur un bestiaire qu'elle exploite très bien. Tantôt elle se réapproprie des espèces et des monstres bien connus comme les orques, les golems ou les kelpies, tantôt elle s'adonne à des créations originales assez savoureuses, surtout du côté des insectes peuplant le donjon. Et à chaque fois, elle trouve toujours une manière bien à elle d'exploiter ces figures. Par exemple, tous ne servent pas de mets de choix et révèlent d'autres qualités, à l'image des golems offrant un excellent terreau fertile pour la culture de légumes, ou des kelpies offrant l'occasion de faire un peu de savon. On adore donc suivre l'imagination de la mangaka. Et au moins, si un jour vous vous perdez dans un donjon (ce qu'on ne vous souhaite pas), vous aurez là un bon guide de survie.


Les chapitres ont beau être globalement indépendants, Ryôko Kui suit néanmoins une progression, certes lente, mais bel et bien présente, dans son intrigue. Les héros atteignent le 4ème sous-sol, le dragon et Farynn restent bien évoqués, de même que la possible conquête du donjon. Certains passages permettent même d'approfondir un petit peu l'univers : par exemple, les relations tumultueuses entre elfes et orques, ou surtout certains éléments du passé des lieux, via une petite exploration de tableaux vivants par Laïos.


Et puis, l'oeuvre peut encore compter sur son quatuor principal vraiment savoureux ! On appréciera notamment tout le chapitre consacré à Tylchak qui semblait un peu plus discret que les trois autres jusqu'à présent, et dont on découvre même l'âge. Mais ce sont surtout les nombreuses réaction et interaction qui restent très plaisantes, comme les nombreux moments un peu maladroits ou coquets de la géniale Marcyle, ou les petits problèmes de barbe de Senshi. En jouant bien sûr ses personnages, Ryôko Kui entretient très facilement une ambiance qui reste toujours assez légère, rafraichissante et amusante.


Maintenant que le concept est bien posé, ce deuxième volume confirme donc sans mal les qualités de ce manga franchement original et attachant dès lors qu'on s'y laisse immerger !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News