Garçon et la bête (le) Vol.4 - Actualité manga

Garçon et la bête (le) Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 21 September 2017

Lors de l'affrontement opposant Kumatetsu à Iozen pour devenir le successeur du grand maître, c'est Kumatetsu qui l'emporte, notamment grâce aux encouragements de Kyuta!


Empli de colère suite à la défaite de son père, Ichirohiko se laisse envahir par ses ténèbres et blesse gravement Kumatetsu!


Kyuta part à sa recherche, pensant être le seul à pouvoir l’arrêter de par leurs origines humaines communes...


Nous y voilà, le quatrième et dernier tome de ce magnifique manga, adaptation du non moins magnifique chef d’œuvre de Mamoru Hosoda!


Ceux qui ont vu le film, et ils doivent être nombreux, ne seront pas surpris, le déroulement est en tout point le même! Ceux qui découvrent le récit par le biais du manga avec un regard neuf risquent eux par contre d'être vraiment étonnés!


La série avait commencé sur un ton léger et frais (malgré la perte des parents de Kyuta), l'humour était très présent, on était entraîné dans un beau rêve sur fond de quête initiatique. Plus on avançait dans la série plus le ton changeait, se décalait vers quelque chose de plus sombre qui atteint son apogée dans cet ultime tome. Ce dernier se veut beaucoup plus dramatique, beaucoup plus noir, sans la moindre note d'humour... Un virage à 180 degrés qui donne également toute sa richesse à ce titre qui parvient à nous prendre totalement à contre-pieds sans se trahir pour autant!


La majeure partie du tome va donc s'intéresser à l'affrontement entre Kyuta et Ichirohiko, une lutte grandement symbolique, tous deux étant les héritiers de deux maîtres adverses, tous deux luttant pour des valeurs diamétralement opposées, l'un pour détruire le monde des hommes qui n'est que mal à ses yeux, l'autre pour le protéger. Mais tout en affrontant son adversaire, Kyuta doit également lutter contre ses propres ténèbres intérieures...et ce sera peut-être son combat le plus difficile, celui pour lequel il aura besoin de la sagesse de Kumatetsu qui le soutiendra jusqu'au bout, quel qu'en soit le prix!


Si la conclusion est prenante, il faut être cependant honnête, sur le format papier le rendu est bien différent que sur le film! Ici cela reste assez confus et peu lisible. Encore une fois ceux qui ont vu le film n'en seront pas choqués ni gênés, mais ceux qui découvrent l'histoire risquent de passer à côté de quelques éléments, y compris de l'émotion qui se dégage de cette conclusion d'une grande force!


Se lisant toujours aussi rapidement, on arrive sans même s'en rendre compte à la conclusion à la fois forte et touchante, mais qui ne tombe pas dans le pathos pour autant, l'auteur ne cherchant pas à nous tirer les larmes à tout prix!


Au final l'adaptation s'est montrée sans faille du début à la fin, mais était fidèle à la virgule près...et c'était très bien ainsi! 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News