Garçon d'à coté (le) Vol.11 - Actualité manga

Garçon d'à coté (le) Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 23 December 2015

Après sa dispute avec Shizuku pendant la fête d'anniversaire de Yuzan, Haru a disparu. Une semaine s'écoule, puis deux, et le garçon n'est toujours pas réapparu, que ce soit en cours ou chez lui. La situation commence à inquiéter certains de ses amis, Natsume ou Oshima en tête, mais Shizuku elle-même paraît étonnamment neutre... Seulement, qu'en est-il réellement ? Quand on n'a jamais été capable de montrer ses émotions, difficile de les laisser paraître. Et quand Yamaken, finit par revenir à la charge, les choses menacent de se compliquer encore...

De se compliquer ? En réalité, pas vraiment, car les intrigues sur la disparition de Haru puis sur Yamaken sont finalement vite résolues.
La première trouve une issue qui repose sur un énorme hasard (ils se croisent dans la rue, voila voila), mais au moins les choses ne traînent pas inutilement sur la recherche du jeune garçon, et cela relance rapidement les tourments sentimentaux de nos deux héros. Et sur ce point, Robico continue de faire un travail très appréciable en présentant la lente prise de conscience de Shizuku et de Haru, qu'ils doivent tous les deux essayer de changer et de réellement faire un pas l'un vers l'autre pour mieux se comprendre, ce qui nous amènera sur une fin de tome plutôt jolie.
Quant à la deuxième intrigue, celle autour de l'amour de Yamaken pour Shizuku, elle s'avère elle aussi satisfaisante, car Robico évite les écueils de beaucoup de titres et lui propose une "conclusion" tout en bienveillance et un brin touchant, où le beau et d'habitude un peu hautain blond comprend parfaitement qu'il ne sert à rien d'insister...

Pour le reste, les personnages secondaires sont toujours là, eux aussi, et s'avèrent plus ou moins bien utilisés. Ainsi, la relation de Natsume et Sasayan continue de suivre tout doucement sa route, non sans l'habituelle maladresse et peur des garçons de la jeune fille, néanmoins on la sent un peu plus volontaire et proche de son ami quand celui-ci finit par laisse transparaître une douleur liée au dénommé Shijô... Dommage toutefois que ce problème ne soit traité qu'en surface. Par contre, il reste à nouveau très difficile de s'attacher à Iyo, qui continue de faire des siennes en irritant autant son entourage que le lecteur... Pourvu que Robico parvienne à faire quelque chose de plus intéressant sur elle !

A deux tomes de la fin, le Garçon d'à côté se poursuit donc de bonne manière, car Robico, malgré quelques trop grosses ficelles, parvient à éviter les écueils que l'on voit trop souvent dans les triangles amoureux, pour mieux s'attacher à dépeindre les lentes évolutions de ses héros.

En fin de tome, on trouve deux très courts chapitres bonus plutôt sympathique, l'un présentant la rencontre de Sasayan et Natsume en seconde, et l'autre proposant un petit quiproquo coquin très amusant.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News