Game - Entre nos corps Vol.3 - Actualité manga

Game - Entre nos corps Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 10 January 2019

Chronique 2
  
Au cours de leurs échanges torrides, Kiriyama sent quelque chose de différent dans son attachement à Kayo. Comme s'il refusait cette évolution en lui, il profite d'une nuit à l'hôtel avec sa partenaire de jeu pour lui montrer toute sa sauvagerie, en terme de sexe... un comportement qui ne plaît pas du tout à la concernée. Serait-ce la fin du jeu entre les deux partenaires ?

Il était évident qu'à un moment ou à un autre, une évolution opèrerait du côté de Sayo et Kiriyama. Aussi intéressante soit la série dans sa vision de la liberté sexuelle, à travers ses deux protagonistes, ne pas proposer de progression chez les deux protagonistes reviendrait, à un moment donné, à faire du surplace.

Aussi, c'est par les premiers doutes de Kiriyama que ce troisième volume donne sa couleur. Dès lors, on est convaincus que ce nouvel opus ne proposera pas de gratuites scènes de sexe, mais apportera réellement quelque chose dans le développement de la relation entre les deux partenaires de jeu. Et, forcément, chez un personnage si particulier comme Kiriyama, cela amène quelques couacs, de quoi amener quelques pics d'intensité dans la relation principale, tout en amenant les deux concernés vers de nouvelles interactions.

C'est même avec une certaine subtilité que Mai Nishikata amène un équilibre au sein du binôme. Si par son caractère Kiriyama donne la sensation d'être un dominant, la balance s'équilibre énormément dans ce troisième opus, voire donne même de nets avantages à Kayo. Le tout jamais gratuitement, bien entendu, l'optique étant de rétablir l'équilibre dans le duo. Une belle leçon pour toutes les fictions qui présentent systématiquement l'homme, dans les relations hétérosexuelles, comme un dominant pur, Game faisant les choses avec plus de subtilité, toujours pour nourrir les interactions, l'équilibre mais aussi la psychologie des deux personnages.

A côté de ça, la dimension romantique semble s'avérer de plus en plus inévitable. La manière qu'a la mangaka de l'amener est toutefois remarquable : l'amour n'est jamais évoqué, la narration jouant plutôt sur les réactions des deux personnages, l'évolution du sexe auquel il s'adonne, et aux petites jalousies qui peuvent arriver ci et là... La formule aurait pu être d'un classicisme affligeant, mais Mai Nishikata développe très habilement cette aura. Aussi, il y a de quoi être curieux de voir ce que proposera le quatrième opus.

On notera aussi un chapitre complémentaire pour ce tome trois, revenant sur les relations passées de Kiriyama mais aussi sa nature au quotidien, en compagnie d'amis notamment, chose inédit dans la série jusqu'à maintenant. On cerne un peu mieux le personnage qui, plus qu'un banal coureur de jupon, nous est présenté comme un individu dont le sexe est le seul facteur de réjouissance. Un petit gain en profondeur qui mérite d'être souligné.
 
  
Chronique 1
  
Fuji et Kiriyama continuent leur relation purement charnelle. Malgré que les règles soient clairement définies, il est difficile de rester toujours de marbre face à certaines réactions ou comportements. Même s’ils essayent d’être détachés l’un de l’autre, de nouveaux sentiments ne risquent-ils pas d’émerger ? Qui se brûlera les ailes en premier ?

Kiriyama reste toujours aussi mystérieux et surtout veut toujours montrer une facette sûre de lui. Dans ce volume, son assurance prend un coup et l’auteur nous montre une petite faiblesse de sa part. Qui aurait cru que ce soit lui qui commence à céder en premier ? Mais vexé, au lieu d’admettre un début de sentiment, il reprend le contrôle en utilisant Fuji tel un objet. L’auteur exploite un point de vue intéressant. Dans une relation type « sex friends » en particulier celle de Fuji et Kiriyama, l’écoute et le plaisir de l’autre a toujours été central. Devenir finalement qu’un objet sexuel pour assouvir des pulsions bestiales est rabaissant, humiliant et blessant.

La relation entre nos deux « sex friends » se fragilise. Même si l’un et l’autre continuent de feindre l’indifférence et l’épanouissement sexuel, les sentiments risquent petit à petit de faire leur apparition.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Einah

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News