Gambling School - Twin Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 12 Febuary 2020

Le jeu du tome précédent a permis à Mary de s'extirper, au moins temporairement, de l'emprise de Juraku... ce qui ne signifie pas pour autant que ses problèmes sont réglés, loin de là ! Aoi et l'association pour le renouveau ont toujours un oeil sur elle, et la fête de l'école à venir risque d'être un moment-clé dans la lutte. Accompagnée de l'étonnante Kurume qui, bien qu'elle fasse partie de l'association pour le renouveau, affirme vouloir intégrer le club de littérature, la jolie blonde part à la découverte d'une fête vraiment ample et surprenante, en laissant les clés du club à ses deux amies, en qui elle a confiance. Mais c'est précisément pendant l'absence de Mary que débarque au club une nouvelle adversaire retorse et perverse, voulant s'approprier le club pour le compte de l'association pour le renouveau. Sans Mary, Tsuzura et Yukimi ont-elles la moindre chance de remporter le jeu de "strip aux photos volées" face à Eneru Rokujô, présidente du club de photos obsédée par les courbes féminines ?

Avec sa jaquette présentant Tsuzura et Yukimi au premier plan avec dans le fond une Mary de dos qu'elles semblent vouloir protéger, la jaquette de ce 7e opus ne ment pas: le volume est à la gloire des deux compagnes de notre héroïne. Mary est donc quasiment absente du volume, ou en tout cas inactive, ce qui peut éventuellement frustrer un peu. Mais c'est un mal pour un bien, puisque l'heure est enfin venue pour ses deux amies de peut-être briller seules, et de montrer à quel point elles ont évolué aux côtés de Mary en prenant confiance en elles, et en voulant protéger ce en quoi elles tiennent: leur club, et plus encore celle qui leur a déjà tant apporté. Bien sûr, il y aura des doutes, des incertitudes pour les deux demoiselles, mais on retient surtout leur volonté, leur détermination, quand bien même elles doivent prendre des risques en se dénudant...

En se dénudant ? Hé bien oui, et on touche là le problème de ce tome: le jeu en lui-même. On passera outre la petite part de fan-service plus présente que jamais avec ce volume puisqu'on a droit à un jeu à base de "strip-tease" et de photos compromettantes ainsi qu'à une adversaire peut-être plus vicieuse qu'aucune autre auparavant: c'est un aspect qui pourra plaire ou non selon les goûts, et même s'il n'y a jamais eu autant de peau nue que dans ce volume Kei Saiki reste raisonnable (et puis, ces demoiselles sont joliment dessinées, on ne va pas se mentir, ça flatte l'oeil). Non, le vrai problème, c'est le manque d'intérêt flagrant du jeu: des règles compliquées au départ pour, finalement, pas grand chose. Non seulement il faut attendre quasiment la moitié du tome pour que les choses démarrent, mais en plus le déroulement est rapide, prévisible, et ne fait appel à quasiment aucune ruse particulière, alors que ça aurait pu donner un peu plus.

On est donc à la fois très heureux de voir les deux amies loyales de Mary sur le devant de la scène, et un peu déçus par le jeu en lui-même qui n'est guère passionnant. Qu'à cela ne tienne, Gambling School Twin reste tout de même une lecture facilement prenante, en attendant le prochain tome qui s'annonce plus intense.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News