Fûka Vol.14 - Actualité manga

Fûka Vol.14

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 11 June 2019

Sous l'impulsion de Fûka Aoi, le groupe a finalement choisi de jouer, pour leur prochain concert, l'une des chansons les plus importantes de l'époque où Fûka Akitsuki était encore là, une chanson que Yû avait décidé de laisser derrière lui pour ne pas blesser Aoi et lui permettre d'intégrer pleinement le groupe... Mais est-ce une bonne idée de renier totalement le passé ? Il faut croire que non, tant la nouvelle performance des "Blue Wells" bluffe les spectateurs, à commencer par Kanalia !

Le début du volume vient mettre un terme à cette partie de la tournée avec une certaine réussite: tandis qu'en rejouant ce morceau Yû, grâce à Aoi, s'est rappelé quelque chose d'important, sur cette scène ensemble nos 5 héros semblent franchir à nouveau un petit cap. Mais l'intérêt se situe également hors de la scène, du côté de Kanalia et d'Akira Mogami, qui a un lien étroit avec ces derniers. On comprend bien que Kanalia, qui a autrefois renoncé à son rêve, place désormais ses espoirs en les "Blues Wells". Quant à Mogami, on continue brièvement de le découvrir sous un autre jours, d'entrevoir certains éléments de son passé, et de cerner encore un peu plus ce qu'il pense réellement de Shiori Amaya.

Puis la tournée se poursuit, en emmenant nos héros à Ôsaka, où une nouvelle rencontre ne tarde pas à arriver pour Yû et les autres: celle de Kaede, une jeune fille très populaire dans sa ville grâce aux concerts solo qu'elle donne, où sa voix enchante les fans. A cause d'une petite fièvre, Yû a l'occasion de se rapproche un peu de cette demoiselle, et de découvrir en elle une fille qui a ses propres problèmes, tiraillée entre son envie de faire de la musique et le besoin de soutenir au travail son père. Rien que du très classique, y compris dans le petit développement familial de Kaede. Qui plus est, il est possible de commencer à s'inquiéter du schéma qui s'installe dans l'oeuvre: une nouvelle étape de la tournée amène une nouvelle petite rencontre à problème, avec à la clé une solution qui se dessine via le "pouvoir" de la musique. Néanmoins, malgré tout le classicisme de cette nouvelle étape, Kouji Seo parvient honnêtement à y faire ressortir l'essentiel: une Kaede assez charismatique et attachante, les "Blue Wells" qui continuent leur progression en se faisant de nouvelles amitiés et de nouveaux soutiens, la place de Yû qui se consolide un peu plus au sein du groupe, et la promesse de jolies évolutions sentimentales entre notre héros et Aoi, leurs sentiments mutuels ne faisant désormais plus aucun doute.

On pourrait encore reprocher certaines autres choses au récit, surtout concernant certaines facilités habituelles dans la progression du groupe (des bonnes rencontres très faciles, la chance du groupe de se voir produire un nouvel album gratuitement...), mais dans l'ensemble la lecture, malgré son déroulement actuellement plutôt basique, continue d'avoir un certain charme, faisant qu'on a encore et toujours envie de voir ce qui attend Yû, Aoi et les autres. Et si vous regrettez le fait qu'il y a un peu moins de fan-service dans ce tome, rassurez-vous: le petit chapitre spécial en fin de volume devrait remédier à cela...
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News