Food wars Vol.33 - Actualité manga

Food wars Vol.33

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 15 January 2020

Vaincu par Asahi Saiba, le cuisinier de l'ombre qui s'est fait passer pour un nouveau professeur de Tôtsuki, Sôma est déterminé à participer à The Blue, prestigieuse compétition opposant les jeunes chefs les plus talentueux dans le monde. Avant ça, une vieille connaisse se montre devant lui : son père. Jôichiro va alors raconter à Sôma sa rencontre avec Asahi, et imposer un défi à son fils...

Food Wars a beau approcher de sa fin, cela n'a pas empêché Yuto Tsukuda et Shun Saeki d'amorcer un arc ambitieux, puisque son concept est ni plus ni moins une confrontation des plus redoutables jeunes chefs du monde entier, à travers un tournoi. Mais avant ça, les auteurs nous proposent un interlude plutôt appréciable autour de Sôma et de son père, de quoi éclaircir quelques points autour du mystérieux Asashi Saiba, et tous simplement sur les enjeux globaux de la série. A l'approche de la fin, c'est une démarche appréciable qui marque de manière indélébile l'objectif du protagoniste.

Un interlude assez court, puisque le tournoi The Blue démarre finalement assez vite dans ce trente-troisième volume. Présentée comme une battle royale, la compétition se révèle pourtant très classique, mais aussi efficace puisqu'elle marque le retour des épreuves culinaires dignes des débuts de la série, avec une dose d'énigme, loin des simples duels de chef. La sauce parvient donc à prendre, ce aussi parce que les auteurs ne réitèrent pas les erreurs du passé, et développent les deux premières étapes du tournoi à un très bon rythme. Une démarche qui a un coût, puisque Sôma est quasiment le seul personnage à être développé sur ce début de compétition. Takumi et Megumi ont beau être présents, ils ne font qu'une maigre figuration, ce qui n'est pas spécialement à la mesure des deux acolytes du héros, pourtant là depuis le début de la série.

Le tome compte alors sur ses éléments classiques pour divertir, et il le fait sans mal. Celui-ci garde aussi une petite surprise avec un retour de personnage appréciable, même si ce petit rebondissement est en partie gâché par la couverture qui ne cherche que peu à masquer le concerné.
Et à côté de ça, on s'amuse encore une fois sur le développement totalement excessif de la série. L'idée des cuisiniers de l'ombre, véritable pègre au sein de la gastronomie, est montrée dans une démesure totalement improbable, entre des personnages aux looks grotesques et leurs ustensiles volontairement exagérés. Voilà qui confirme, encore une fois, tout le côté excentrique du titre, mais ici de manière particulièrement appuyée, comme si les mangaka mettaient les bouchées double sur cet arc final.

Reste que cette partie autour de The Blue est totalement divertissante, dans ce 33e volume. La formule est classique mais efficace, tandis que l'arc ne perd pas de temps et avance à très bon rythme, tout en gardant quelques mystères sous le coude et suffisamment d'enjeux pour qu'on attende la suite avec une certaine curiosité. Après plus de trente volumes, il est assez remarquable que Food Wars garde ce cap, quand bien même le titre ne se renouvellerait plus vraiment.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News