Final Fantasy - Lost Stranger Vol.4 - Actualité manga

Final Fantasy - Lost Stranger Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 16 September 2019

Critique 2


Shogo et ses compagnons se trouvent à Mysidia où ils sont devenus amis avec la princesse. Après avoir protégé le royaume d'une attaque de poupées magiques, ils attendent de pieds fermes la nouvelle offensive des Soeurs Magus, trois puissantes magiciennes voulant renverser la monarchie du royaume...et il ne faudra pas attendre longtemps avant qu'elles entrent en scène et menacent le roi et la princesse !


Le tome précédent était vraiment prenant, il apportait davantage de maturité à la série et entraînait cette dernière dans une direction inattendue mais captivante. Quel dommage que ce quatrième opus soit si en dessous du précédent !


Ici, après un court chapitre de transition où nos héros se préparent au retour des Soeurs Magus tout le reste du tome sera centrée sur l'affrontement contre ces dernières.
On y trouve des bonnes choses, notamment les multiples références qui continueront de ravir tous les fans de la saga.
Ici l'affrontement tourne surtout autour de l'utilisation de la magie des trois sœurs, notamment le sort "Miroir" (qui est vendu comme un sort ultime, alors qu'il est très commun dans les jeux). Ça c'est pour le "combat" en lui même, mais en ce qui concerne les enjeux ils sont avant tout politique et lorsqu'on écoute le discours des Soeurs Magus on ne peut s’empêcher de leur donner raison et d'en vouloir au roi (qui pour rappel à démontré dans le tome précédent qu'il était un sacré co%$ç@d!).
Elle réclame plus d'égalité et de justice, ce que le roi n'a jamais tenté d'instaurer, malgré de belles promesses jamais tenues.
Pour le coup on a tendance à trouver les motivations des sœurs légitimes. Et la seule réponse que la princesse trouve à leur apporter est "soyons amies" !
Cette réplique a le don de foutre en l'air toute la construction préalable! Pourquoi s’embêter à élaborer une intrigue complexe quand on peut tout régler en devenant ami! Trop de niaiseries et de facilités viennent ruiner tout ce qui a précédé.


Mis à part cela, malgré les actes de bravoure de Shogo, ce tome n'apporte rien d'autre, tout tourne autour d'un seul et même événement, qui traîne en longueur et qui en plus est assez mal traité !


Toute la satisfaction et le potentiel qu'on trouvait dans le tome précédent sont ici malmenés, on le sentiment à défaut de revenir en arrière au moins de faire du surplace...


Un tome bien décevant qui fait grandement redescendre la hype...on espère que le suivant rattrapera le coup mais en attendant on est moins pressé de le lire maintenant !


Critique 1


Après avoir pu contrer l'attaque des poupées géantes sur la cathédrale de Mysidia, Shogo et les siens vont pouvoir assister au couronnement de Sarah, la princesse du royaume. Mais un danger subsiste : les sœurs Magus qui pourraient bien profiter de la désactivation du bouclier magique pour lancer une nouvelle attaque et s'emparer du Manteau de Mysidia, le trésor du royaume...

La fin du combat contre les poupées géantes lancées par les sœurs Magus ne signe pas la fin de l'affrontement contre ce trio. On s'y attendait, et la grande bataille finale contre cet adversaire, qui nous permet potentiellement de nous rapprocher de la fin de l'arc, a bien lieu ici.

Et globalement, le binômé Hazuki Minase / Itsuki Kameya nous offre un quatrième tome qui tient ses promesses en termes de rythme et d'efficacité de lecture. Tout est assez effréné, les trois sœurs bénéficient du traitement qu'elles méritaient pour en faire des adversaires un peu moins manichéens, les rebondissements sont légions et l'action se révèle globalement très prenante. En terme d'action pure, ce nouvel opus est plus que satisfaisant, et sait toujours habilement faire quelques clins d’œil à l'univers Final Fantasy et utiliser ses concepts d'isekai pour amener quelques retournements de situation.

C'est plaisant, mais c'est quand même très, très classique. On sent une nouvelle fois que les auteurs cherchent surtout à se faire plaisir et faire plaisir aux fans de la licence à travers un récit classique mais propice à cumuler action et références à l'univers de Square Enix, quitte à ne pas prendre de risques. Ainsi, le combat contre les sœurs Magus, aussi plaisant soit-il à suivre, se révèle souvent assez prévisible, bien que son issue finale reste bien trouvée et rappelle sans mal les nekketsu à pouvoir qui misent leur efficacité sur quelques dimensions tactiques. Peu surprenant donc, mais ça fonctionne très bien, et on n'en demande honnêtement pas plus au titre qui reste séduisant.

Aussi, l'un des grands enjeux du tome vient de sa dimension politique. Une nouvelle fois, les mécaniques concernant l'intrigue de Mysidia restent très simples, mais on apprécie le discours social, aussi classique soit-il, émanant des trois adversaires. Il en résulte même un parallèle simple mais bien trouvé avec les politiques de notre propre monde, certes basée sur l'éternel aristocratie contre le bas peuple, mais qui résonne particulièrement bien avec le récit et font des sœurs Magus des ennemies qu'on comprend un peu plus à chaque page. Le discours politique n'a rien de révolutionnaire, bien au contraire, mais il fonctionne dans son schéma et apporte un peu de relief à toute cette bataille.

Le gros bémol du tome vient sûrement du fait qu'on perde un poil de vue l'intrigue principale. Reste que par son rythme, celui-ci est globalement prenant, amenant avec lui une fin d'arc qui laisse présager un cinquième volume qui devrait partir sur de nouvelles péripéties. On attend de voir, mais on se satisfait tout de même de la qualité plus qu'honnête de ce manga Final Fantasy qui a le mérite de prendre son temps pour décortiquer les aventures de la bande de Shogo.


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

12 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News