Fille du Temple aux Chats (la) Vol.8 - Actualité manga

Fille du Temple aux Chats (la) Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 12 August 2020

L'hiver est désormais installé, le Nouvel An arrive, et bientôt cela fera un an que Gen est installé au temple. Un an qu'il vit avec Chion. Un an au bout duquel sa première année lycéenne s'achèvera. Sur le plan scolaire, une page s'apprête donc à ce tourner, les senpai vont partir, et au moment de la cérémonie Hiruma pourrait bien avoir une petite surprise de la part de Kokuri... Comment réagira-t-elle ? Mais bien sûr, la camarade de classe de Gen est loin d'être la seule à s'interroger quelque peu, car l'arrivée de l'hiver signe aussi l'arrivée des 20 ans de Chion. L'âge de la maturité, où elle va devoir affirmer ses choix d'avenir, entre son désir de reprendre le temple, tout ce que cela impliquerait, et la possibilité de se marier. Et forcément,c 'est aussi Gen qui en ressort avec quelques questionnements ? Selon les choix faits par Chion, pourra-t-il rester au temple ? Et a-t-il envie de voir celle-ci épouser un autre homme ?

De tout ceci, il ressort assez bien l'idée de l'impermanence des choses: chaque situation et chaque individu évolue forcément, et il faut faire avec. Mais face à cela, Chion conserve une vision des choses tout à fait plaisante: évoluer, oui, mais en n'oubliant jamais de profiter de chaque petit moment, et c'est encore ce qu'elle fait ici avec sa personnalité typique qui lui confère tant de charme naturel. Que ce soit paresser dans le temple qu'elle adore pendant le jour du Nouvel An où il n'y a rien à faire, passer plein de bons petits moments aussi futiles qu'essentiels avec Gen (ne serait-ce qu'en gribouillant sur le calendrier), s'occuper des chats toujours aussi présents, vivre agréablement son anniversaire en affirmant n'avoir besoin de rien car, tout simplement, elle est déjà heureuse avec ce qu'elle a... Chion avance sans fondamentalement changer et en aimant toujours autant ce qu'elle a et ce qui l'entoure, à commencer par le temple où elle se sent si bien, et Gen avec qui elle passe de nombreux bons moments. La demoiselle véhicule un bonheur simple ainsi qu'un certain bien-être, et nul doute que cela fait aussi partie de son charme. Sans doute plus que les 2-3 nouvelles cases un peu trop axées sur son fessier...

Mais il reste, donc, que la saison hivernale est marquée forcément par des moments importants qui pourraient faire basculer un peu les choses. On pense bien sûr à la fin de l'année scolaire, à ce que Hiruma fera vis-à-vis de Kokuri... et, surtout, à tout ce qui concerne l'arrivée de la majorité de Chion et ses choix d'avenir qu'elle affirme plus auprès de sa grand-mère. Des moments plus importants... mais qui, eux aussi, sont toujours ponctués de choses plus agréable, comme le retour des parents de la jeune femme pour ses 20 ans, ou le tout premier verre d'alcool de sa vie qui la met dans un drôle d'état. Enfin, on appréciera aussi la place que prennent deux des chats, entre le jeune Sourcils qui, avec sa bouille caractéristique, continue de grandir, et le vieux matou Petit Pois qui montre bien, de façon un brin touchante, qu'il n'a jamais oublié le grand-père de notre héroïne.

Sans vraiment changer sa recette, et en s'appuyant toujours sur une ambiance assez paisible que le cadre du temple et les chats entretiennent bien, Makoto Ojiro livre alors un avant-dernier volume sympathique, en attendant la conclusion de cette tranche de vie dans le prochain tome.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News