Fil du destin (le) (Yaoi) - Actualité manga

Fil du destin (le) (Yaoi)

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 29 September 2020

Bien que déjà autrice d'une bonne dizaine de one-shot et de recueil BL depuis ses débuts professionnels en 2013, la mangaka Yoshio Akira était inédite dans notre langue jusqu'en juillet dernier, mois qui vit la sortir, dans la collection Hana des éditions Boy's Love, du Fil du destin, une histoire complète d'environ 170 pages, qui fut prépubliée au Japon courant 2016 dans le magazine Drap de l'éditeur Core Magazine avant de sortir en un unique volume broché en janvier 2017.

Etudiant à l'université, Keiji possède un don étrange: celui de pouvoir voir les fils rouges du destin, liant l'une à l'autre deux personnes que les dieux de la destinée ont voué à s'aimer. Le jeune homme, qui en pince pour sa mignonne à croquer amie de fac Yui, n'a pourtant jamais eu son propre fil rattaché à qui que ce soit... du moins, jusqu'à ce qu'un jour il le soit enfin ! Keiji espère évidemment que la fille qui lui est destinée est Yui... mais il tombe de haut en découvrant que son fil le relier à quelqu'un d'autre, qui plus est un garçon ! Il fait ainsi la connaissance de Hiro, un étudiant un peu plus jeune que lui, qui est beau, gentil et adorable en tous points, et qui semble très vite se prendre de passion pour lui. Keiji peine d'abord à se faire à l'idée que ce garçon est la personne de sa vie, mais le comportement sincère et attachant de ce kôhai pourrait finir par le toucher en plein coeur... Alors, notre héros bravera-t-il le destin en coupant son fil, ou se laissera-t-il happer par l'amour que sa destinée veut pour lui ?

Croyance bien ancrée en Asie du sud-est et au Japon et provenant d'une légende chinoise, l'idée du fil rouge du destin se rapproche de notre concept occidental d'âmes soeurs et est loin d'être nouveau dans le domaine de la fiction, tant un certain nombre de récits (y compris dans le domaine du manga) ont déjà joué sur cette croyance, que ce soit au premier ou au second plan. Yoshio Akira se réapproprie donc ici l'idée en la plaçant au premier plan de son histoire, pour un résultat qui est évidemment très classique à l'arrivée, mais qui joue honnêtement sur ce concept grâce aux différents petits doutes s'immisçant en Keiji. Doit-il laisse le fil du destin lui dicter ses choix amoureux, ou plutôt aller à son encontre pour se sentir libre de ses choix ? Le jeune homme se rendra peut-être compte qu'au-delà du fil, ce sont bien les sentiments qu'il se met à ressentir qui comptent, ceux-ci ne mentant pas. Et tout ceci, la mangaka l'aborde de façon claire, assez touchante et avec quelques notes d'humour, même si l'évolution est certes assez rapide du fait de la brièveté du livre.

Côté visuels, on découvre un dessin comportant parfois quelques petites lacunes (surtout certains visages de profil assez bizarres, ou des rougissements trop grossiers), mais ayant un certain charme de par l'expressivité des personnages, leurs visages bien différents, leur allure fine et leur look suffisamment travaillé.

Au bout du compte, il s'agit d'une histoire assez classique mais plaisante, qui tire assez bien parti du concept de fil du destin qu'e la mangaka se réapproprie avec application. Pas inoubliable, mais un bon moment petit moment de lecture.

Quant à l'édition, elle est dans les standards de la collection Hana: papier et impression très honnêtes, première page en couleur, lettrage soignée, et traduction fluide d'Aline Kukor malgré 2-3 petites coquilles ayant échappé à la relecture. Soulignons aussi le chouette logo-titre de la jaquette, qui reprend le même concept de fils que la jaquette nippone.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News