Fairy Tail - Zero - Actualité manga

Fairy Tail - Zero

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 28 October 2016

Il faut avoir vécu dans une grotte ces dernières années pour être passé à côté du phénomène Fairy Tail, qu'on apprécie ou pas la série!
Son auteur, Hiro Mashima, alors jeune, s'est fait connaître avec un long shonen d'aventure, Rave, une commande pour concurrencer le succès de One Piece dans un magazine concurrent... Ce titre possédait des qualités, mais était bien loin du "titre à abattre"... Cela ne l'a pas empêché de se faire un nom et de se lancer dans une nouvelle série, qui se voulait courte au départ: Fairy Tail! Dix ans et plus de cinquante volumes plus tard, le titre divise! Très apprécié des amateurs de shonens classiques de par sa formule efficace, mais grandement décrié pour tous les clichés qu'il abat à la pelle, son manque d’originalité et un fan service omniprésent.
Pourtant le titre connaît plusieurs spin off, et celui présent ici est l'un d'entre eux, et peut être le plus intéressant pour les fans puisqu'il revient sur les origines de la création de la guilde Fairy Tail, véritable entité principale de la série avant même Natsu et Lucy!

Il était évident que Pika allait surfer sur la vague du succès de cette poule aux œufs d'or en nous "offrant" la possibilité de découvrir tous les dérivés de sa série fétiche. Et après le magazine, le roman, la courte série "Blue Mistral" et avant le spin off consacré à Grey "Ice Trail", voilà que sort presque en parallèle de la sortie du tome évoquant justement la naissance de la guilde dans la série, ce one shot qui explique en détail ce qu'il en est...

Mavis est une jeune orpheline recueillie par la guilde Red Lizard, mais elle tient le rôle de la "Cendrillon" dans cette guilde, jusqu'à ce qu'une guilde ennemie attaque l'île de Tenro et y élimine tous ses habitants.
Sept ans plus tard, on retrouve Mavis, en compagnie de Zera, les seules survivantes de l'attaque. Elles sont désormais seules et livrées à elles-mêmes. Mais un beau matin, débarquent sur l'île, quatre chasseurs de trésors voulant s'approprier le Jade de Tenro, dérobé par les Blue Skulls, la guilde responsable du massacre quelques années auparavant... Mavis et Zera vont alors accompagner la petite troupe pour enfin découvrir le monde et accessoirement accéder à la vengeance!

Il n'est peut être pas nécessaire de connaître la série d'origine pour lire ce one shot comme l'explique Mashima lui-même dans un commentaire, mais c'est tout de même préférable, non seulement pour y repérer tous les clins d’œil et toutes les références, mais aussi pour profiter pleinement de l'ambiance de ce récit!
On sait depuis longtemps déjà que Mavis a été en son temps le tout premier maître de la guilde, et depuis plus récemment on sait qu'elle fut fondée aux côté de Worlod, l'un des dix mages sacrés, de Precht, le second-maître et de Yuri, le père de Makarof...et c'est donc cette rencontre, évoquée dans le tome 53 de la série, que Mashima va nous dévoiler dans ici!

On constate rapidement que l'auteur nous mâche le travail, lorsqu'il fait intervenir un personnage, il pose un encadré expliquant qui est le personnage en question...ainsi pas de surprise et pas d'effort pour le lecteur pour faire le lien entre le passé et le présent, c'est plutôt appréciable! D'autant que ces liens seront nombreux, car non seulement on découvre les membres fondateurs de Fairy Tail, mais on retrouve aussi Zeleph qui tient ici un rôle secondaire pourtant essentiel, il est en quelque sorte celui qui est l'origine de la création de la ligue puisqu'il sera le professeur de magie des quatre fondateurs.
Mais on retrouve également des lieux connus tels que Tenro ou Magnoria bien entendu!
Bref tout pour plaire aux fans en quête de réponses et de clins d’œil.

Mais à côté de ça, que vaut le récit en lui même? Et bien il se montre plus que satisfaisant! Mavis vole ici clairement la vedette à ses compagnons, on découvre une jeune fille à la fois espiègle et fragile, maligne et déterminée, pas si éloignée du fantôme emplie de sagesse de la série au final.
Il s'agit là d'un récit d'aventures des plus classiques, mais qui demeure efficace: la troupe se forme, rencontre un premier revers, part se préparer et revient avec un plan pour sauver la veuve et l'orphelin...on peut difficilement faire plus classique! Ce n'est pas ici qu'il faut chercher l'originalité, mais ce n'était pas forcément ce qu'on venait chercher de toute façon! Ce qu'on venait chercher c'était plutôt des infos et des renseignements; ceux qui n'aiment pas la série d'origine et lui reproche justement son manque d'originalité ne s'intéresseront pas de toute façon à ce one shot!
Et pourtant il y a une véritable surprise qui nous attend à la lecture de ce volume, pas forcément sur la tournure des événements puisqu'on sait ce que deviennent les personnages dans les années qui vont suivre, mais l'auteur vient bel et bien nous surprendre avec un final qui se veut en plus touchant!
Bien qu'il soit tout à fait possible de comprendre "l'astuce" de l'auteur (personnellement j'avais vu le coup venir), sa surprise est bien amenée, et particulièrement réfléchie, mise en scène intelligemment pour faire en sorte que le lecteur tombe dans le panneau !

Et pour conclure le tout, l'auteur se fend d'un interview sur la création de ce spin off, sa raison d'être et sa manière de l'aborder. Pas essentiel, mais tout de même enrichissant.

Et c'est exactement ce qu'on peut retenir de ce Fairy Tail Zero, on peut tout à fait faire l'impasse dessus, tout ce qu'on trouve dans la série est suffisamment clair pour cela, mais il serait tout de même dommage pour les amateurs de passer à côté, ne serait-ce que pour ce qu'il représente en revenant sur les origines et pour les liens qui nous sont exposés!
Et en plus il permet de démontrer aux détracteurs de la série que l'auteur peut se montrer habile dans son récit et sa mise en scène!


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News