Enfer & Paradis - Edition Double Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 21 December 2015

Shin Natsume a formé le club de Juken et compte participer au tournoi de l’établissement qui permettra de désigner le chef du comité des Exécuteurs. Seulement, le fossé entre lui et Mitsuomi s’est creusé et alors que Shin sombre toujours plus dans une folie paradoxale, son ami et rival est prêt à l’empêcher de nuire…

Avec ce quatrième volume double, le flashback centré sur Shin Natsume se termine et le lecteur peut maintenant comprendre les enjeux actuels, le danger représenté par le sabre Reiki, le rôle de la famille Takayanagi et enfin la véritable nature de Mitsuomi qui est loin d’être la vile pourriture qu’on aurait imaginé lors de son apparition. Cette très longue séquence a donc rempli son office, mais ce sont tous les grands enjeux qui sont posés par cette phase finale qui instaure une ambiance dramatique sans précédent. L’issue de ce retour vers le passé, on la connaît et Shin devait mourir au terme de l’évolution de Mitsuomi. Afin de justifier l’acte, Oh ! great développe chez Shin Natsume une facette ambiguë et même très complexe qui vient rendre le personnage aussi charismatique que détestable. Néanmoins, le mangaka manque de clarté dans l’écriture de son personnage : ses choix ne sont pas clairement définis et relèvent de l’hypothèse du lecteur là où la montée en puissance et les motifs de la force légendaire de Mitsuomi sont des points évidents sur lesquels il ne sera pas nécessaire de revenir. Le gros bémol revient cependant à Maya Natsume, presque invisible et qui ne sert qu’à montrer l’attachement presque fou de son frère envers elle. Sa complicité avec Mitsuomi a très mal été présentée, et son développement en tant que combattant ne permet pas tant de comprendre comment elle a obtenu la puissance qu’on lui connaît dans l’époque présente.

Derrière le listing des faiblesses et forces de ce flashback, on retient une étape cruciale pour l’intrigue, mais que l’auteur a voulu trop étirer et rester dans une ambiguïté qui ne nous permet pas de comprendre tous les tenants et aboutissants tant il élude certains développements. Néanmoins, la tonalité grave qui s’inscrit à la fin du flashback est intense et parvient clairement à faire le lien entre le passé et l’époque présente tout en fixant des enjeux auxquels Sôichiro et Bob devront faire face.

Suite à cela, l’intrigue principale reprend et plutôt que simplement proposer de nouveaux affrontements pour nos héros, le mangaka semble installer un récit beaucoup plus dense qui relie les protagonistes au long flashback que nous venons de découvrir. L’heure est aussi à la justification de liens entre personnages, notamment entre Maya et Aya dont on ressent la rivalité. Aussi, la cadette Natsume sort définitivement de son rôle de pleurnicheuse et prend davantage d’envergure, y compris dans ses rapports avec Sôichiro. Evidemment, sa situation rappelle celle de son frère défunt, Shin, dont nous connaissons le triste sort… mais qu’en sera-t-il pour Aya ? L’intrigue prend alors une tournure palpitante et c’est une histoire bien plus développée que ce qu’on imaginait qui s’illustre au fil du temps.

Malgré de grosses confusions dans l’écriture de certains personnages, Oh ! great accomplit une prouesse, celle d’achever un flashback finalement très intéressant et de le relier avec brio à l’époque présente pour mieux fixer certains enjeux. La suite promet alors de beaux moments, et on a hâte de voir vers quelle finalité cette boucle va nous mener.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News