Enfer & Paradis - Edition Double Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 24 November 2015

Deux années auparavant, Shin le frère de Maya et d’Aya, dirigeait le comité des exécuteurs, mais aussi un gang nommé le « club du Katana ». Comme Aya à l’heure actuelle, Shin était soumis à des pulsions meurtrières qui amenèrent de tragiques événements… Au même moment, Mitsuomi cédait aux avances sexuelles de la petite-amie de Shin tandis que son regard se portait toujours plus vers Maya, si chère aux yeux de son grand-frère…

Après l’apparition du dangereux, mais charismatique Mitsuomi dans le grand tome précédent, la série ne comptait pas nous faire attendre tellement plus longtemps pour découvrir le passé du personnage et notamment ce qui le liait à Shin Natsume, le grand-frère des deux héroïnes, laissant alors grandement de côté l'aspect baston bien que quelques rixes soient présentes. Le flashback rebondissement sur les événements présents liés au sabre de cérémonie Reiki, voilà l’occasion idéale pour saisir tous les tenants et aboutissants de l’histoire et pourtant, si de nombreux points sont traités dans ce tome, ce n’est pas pour le moment que nous connaîtrons le fin mot de l’histoire.

En réalité, le volume se concentre clairement sur le personnage de Shin Natsume, celui qu’il était et notamment sa puissance destructrice. Le récit prend un soin particulier à le relier à l’intrigue du sabre Reiki et s’attarde même grandement sur sa folie destructrice qui est à l’origine de la quasi-totalité de la première moitié de ce tome double. Dans le portrait du personnage, on découvre aussi l’amour flamboyant que portait Shin pour Maya, ce qui pourrait expliquer bien des choses à l’avenir, mais joue ici sur la simple contextualisation des liens dans la famille Natsume. Ce n’est d’ailleurs pas Mitsuomi qui occupe un très grand rôle, mais bien Bunshichi, véritable bras droit de Shin dont le rang fait écho à la situation actuelle.

De manière progressive, le volet fait ainsi le bilan sur ces événements qui ont marqué le petit groupe jusqu’à aboutir à la création du… club de Juken ! A partir de ce moment, le rôle de Mitsuomi s’épaissit et c’est de manière progressive que l’on peut comprendre ce qui va le séparer de Shin : après avoir couché avec la petite amie de son acolyte, c’est maintenant sur sa sœur si chère qu’il jette son dévolu… Si pour l’heure tout semble anodin, ces événements pourraient bien aboutir à une explosion dès le prochain tome.
La narration semblait assez décousue, difficile même de voir vers quoi l’histoire se dirigeait au début de ce flash-back, mais c’est progressivement que le passé rejoint le présent et que la boucle se complète. Ce retour vers le passé n’est pourtant pas terminé et a encore beaucoup de choses à nous montrer, nous dévoiler et nous expliquer pour que l’on saisisse la complexe situation qui marque le présent. Il a même pris son temps pour poser tous ses éléments, mais avec la création du club de Juken, on sent bien qu’on approche du moment fatidique…

Ainsi, ce troisième tome double d’Enfer et Paradis déstabilise autant qui fluidifie le lien vers le chapitre présent. Le tome présente tellement de choses qu’il est parfois dur de ne pas s’y perdre, on est même surpris que Mitsuomi soit tant mis de côté et surtout présenté comme un personnage parfois antipathique. Néanmoins, on reste curieux de voir quelle conclusion Oh ! great apportera à cette séquence.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News