Enfer & Paradis - Edition Double Vol.2 - Actualité manga

Enfer & Paradis - Edition Double Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 09 November 2015

La bataille est engagée entre le club de Juken et le Comité des Exécuteurs. Tous viennent à bout de leurs adversaires respectifs, jusqu’à ce que Mitsuomi, leader du Comité, prenne part au combat. Le plus étonnant, c’est que l’adversaire n’est pas inconnu à Maya… Tandis que Sôichiro et ses amis font face à un ennemi surpuissant, le voile se lève sur les mystères du club de Juken.

Le combat entre le Comité des Exécuteurs et le club de Juken prend fin dans la première partie de ce tome qui enchaîne les combats jusqu’à présenter son « boss final » en la personne de Mitsumi, clone vivant de Dio Brando (de manière complètement assumée) qui donnera du fil à retordre à tous nos héros. Dans ce contexte, les débuts de ce volume conservent la recette présentée dans les premiers chapitres puisque les combats qui y figurent sont explosifs, proposent leur lot de fan-service du côté des héroïnes dénudées, et soulèvent même des questionnements qui attisent notre curiosité. L’entrée en scène de Mitsuomi nous étonne davantage puisqu’à ce stade du récit, la force du personnage ne fait office que de figuration. Si on semblant de combat contre l’adversaire à lieu, la confrontation finale face à ce dernier n’est pas pour tout de suite et cette première altercation a pour principal objectif de donner des ambitions à Sôichiro et Bob en termes de puissance à atteindre.

Là où l’insertion de Mitsuomi dans l’histoire est astucieuse, c’est que le personnage est un tremplin vers des développements scénaristiques qu’on n’imaginait pas avant que ce volume nous en parle. Avec l’intrigue du sabre de Reiki, c’est le passé du club de Juken qui fait surface, expliquant ainsi les liens qui unissent Mitsuomi à Maya, mais aussi à son frère décédé. Beaucoup de mystères s’insèrent alors dans l’intrigue et donnent beaucoup de relief au personnage. Enfer et Paradis continue d’afficher des notions de surnaturelles qui entretiennent encore le floue à ce stade de l’histoire, mais force est de constater qu’Oh ! Great a de la suite dans les idées, ce qui ne fait que renforcer l’intérêt de son intrigue. A ce titre, un flashback débute en fin de tome, un voyage vers le passé qui devrait nous en dire beaucoup plus sur les points évoqués et qui pourrait confirmer toutes les attentes positives que nous avons de la série à l’heure actuelle.

Et entre action et chamboulements de l’intrigue, cet épais volume deux ne manque pas de nous servir ce qui avait fait en partie le charme du premier opus : les demoiselles se retrouvent régulièrement la poitrine à l’air, de manière pas toujours justifiée, mais cela ne semble déranger personne, tandis que les ébats entre Bob et sa petite-amie sont présentés sans complexe aucun. A ceci, on constate toujours une volonté de faire dans les intrigues amoureuses avec le triangle Aya/Sôichiro/Maya, un point du récit qui aura même une incidence clef sur l’intrigue du volume, mais reste à voir jusqu’à quel point cet aspect du scénario gardera de l’importance.

Doucement, mais sûrement, Enfer et Paradis continue de se développer à travers l’apparition de nouveaux personnages clefs. Si les combats se calment sur la seconde partie de l’opus, c’est pour mieux développer l’intrigue qui se révèle de plus en plus passionnante. Le troisième tome pourrait d’ailleurs bien nous surprendre !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News