Duellistes - Knight of Flower Vol.3 - Actualité manga

Duellistes - Knight of Flower Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 16 August 2019

Après avoir soutenu comme elle le pouvait Momokawa, jeune garçon aux allures frêles et adorables, Ran a la surprise de le voir à son tour la provoquer en duel, en tant que chevalier des Otori ! Par amour pour Sei, le jeune garçon est bien décidé à devenir le premier chevalier de l'héritière des Otori afin de devenir plus proche d'elle, mais Ran ne peut pas le laisser faire... Comment tournera alors ce nouveau duel ?

Une nouvelle fois, Mai Nishikata ne s'intéresse pas autant au duel en lui-même, celui-ci ne durant que quelques pages, qu'aux à-côtés qui en découlent, car une nouvelle fois il s'agit d'un combat mettant en jeu, directement ou indirectement, bien des choses: la vision des choses de Momokawa, ses sentiments, le rang que Rang se doit d'avoir encore et toujours, sa place... puis, en filigranes, ce sont les sentiments de ses héros que l'autrice continue d'aborder, en tête ceux de Ran et d'Ibara.

Un aspect qui continuera d'être approfondi dans la suite du tome, avec l'entrée en scène d'un nouveau personnage: Rin, le cousin de Ran, qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau, qui connaît forcément son secret, et qui menace alors de le révéler s'il n'obtient pas ce qu'il veut... Et ce qu'il veut change pas mal de ce que souhaitaient ses précédents adversaires ! On passera autre le petit pitch "amour entre cousins" bien japonais et qui, selon les goûts, pourra rebuter ou non (à titre personnel, ça ne me dérange pas), pour plutôt souligner la vision des choses intéressantes qu'a Rin, qui souhaite écarter Ran de son rôle de chevalier pour des raisons inédites. Des raisons ayant aussi des répercussions sur Ibara, qui doit alors admettre un peu plus ses sentiments réels, des sentiments similaires à ceux de Rin, mais qui ne l'empêchent pas d'avoir une vision complètement différente du rôle de Ran...

Ce qui est le plus intéressant dans tout ça, c'est alors la vision que ces deux personnages ont de Ran. Pour l'un, ça reste une fille à protéger et qui n'aurait alors rien à faire dans son rôle de chevalier car il ne veut pas voir celle qu'il aime en danger. Pour l'autre, c'est une fille qui a bien choisi par elle-même sa voie et qui trace sa route, donc qu'on n'a pas le droit d'arrêter ainsi dans le chemin quelle s'est tracée.Mais on le comprend bien, la vérité est encore plus compliquée: que ce soit Ran, Sei ou les différents chevaliers, tous restent surtout coincés dans le destin que les diktats des Otori et de leurs traditions ont tracé pour eux... Dans ces conditions, sont-ils vraiment eux-mêmes ? Peuvent-ils exprimer pleinement leur identité ? En tenant compte du désir d'Ibara de mettre fin à tout ça, et de ce que l'on voit de ceux qui dirigent les Otori, la suite promet d'être d'autant plus intéressante...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News