Dog Style Vol.3 - Actualité manga

Dog Style Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 05 July 2010

Miki se rend peu à peu compte qu’il tombe sacrément amoureux de Chiaki. Alors qu’on pensait le petit chien particulièrement sensible, c’est son partenaire qui va d’abord tomber dans le plaisir des sentiments. Entre les anciens amours et le futur incertain, Chiaki et Miki se tournent autour comme deux chiens errants, pour ce dernier volume de la petite série. La déclaration du grand brun perturbera l’ordre des choses, et le schéma narratif de la série s’impose alors comme une évidence. Après s’être apprivoisés dans le premier tome, c’est la sensualité et le sexe qui sont à l’honneur, avant d’oublier l’aspect charnel de la relation pour passer au dessus. Les amatrices de scènes osées entre les deux jeunes gens si bienveillants l’un envers l’autre pourront être déçues, mais cela permet d’élever le récit et de le rendre bien plus profond qu’une simple histoire de cul, comme on avait tendance à le croire au début de la série. Tout en gardant l’humour, on s’attarde sur des choses plus intéressantes et cachées. Dans cet ultime tome de Dog Style, la question principale demeure : stray dog se laissera-t-il approcher d’un peu plus près ?

Toujours avec le même ton nonchalant, l’auteur dépeint très bien la relation complexe entre les deux personnages. Comme d’habitude, il faut un peu s’accrocher pour tout saisir au premier coup, surtout avec les frères Kashiwa qui prennent un peu plus d’importance. Nos héros se débarrassent de leurs vieux démons, acceptent difficilement les nouvelles émotions qui les habitent mais finissent rapidement par se rendre compte des priorités que leurs cœurs leur dictent. Seul point négatif à ce tome ci, à part l’éternelle confusion entre les paroles qui vont on ne sait pas toujours à qui, c’est sans doute la grosse insistance qui est faite autour du viol. Déjà, le deuxième volume abordait le sujet tout en restant dans le traumatisme, l’empreinte et les répercussions. Ici, il est utilisé dans le monde homosexuel comme une vengeance, un jeu, un incident qui n’a pas d’immédiates retombées, si ce n’est sur le comportement de Chiaki. C’est une voie sans doute un peu trop facile que l’auteur emprunte ici, et l’on regrette quelque peu cet épisode. A part ça, tout va bien dans le meilleur des mondes et l’on réussit à voir des sentiments touchants dans une œuvre à portée sensuelle et humoristique ! Une vraie belle série qui se termine dans la joie et la bonne humeur …

NiDNiM


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News