Dimension W Vol.4 - Actualité manga

Dimension W Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 29 August 2014

Comme si les mystères entourant la dimension 4 de Yasogami ne suffisaient pas, voilà qu’en plus Kyoma découvre qu’elle abrite un number ! Et pour ne rien arranger, non seulement la police est complètement dépassée par les 1 mais, en outre, Mira est désormais prisonnière d’une autre dimension !


Ce quatrième opus servira donc à conclure l’intrigue entamée au volume précédent. Et de quelle manière ! En effet, si dans un premier temps Yuji Iwahara s’était attelé à instaurer une ambiance toute particulière à son récit et à poser les bases de l’intrigue tout en faisant progressivement monter l’intensité de l’ensemble, il entrera dans le vif du sujet au travers des chapitres ici présents. L’action sera omniprésente, les retournements de situation seront légion. Et tout du long, le mystère de l’île Yasogami s’éclaircit peu à peu, dévoilant une histoire à la fois belle et sordide. L’auteur nous propose un panel de personnages intéressants, ni bons, ni mauvais, juste animés de buts bien précis et différents, le tout offrant plusieurs sous-intrigues au récit. Et à côté de cela, le mangaka utilise à merveille les coils pour nous proposer un scénario faisant intervenir plusieurs dimensions et en faisant surtout, et justement, intervenir la dimension W. L’ensemble se révèle superbement bien ficelé et ouvre d’ores et déjà beaucoup de portes pour la suite.


À côté de cela, si ce nouveau volume aussi prenant et intéressant à lire, c’est aussi et surtout parce que, comme toujours, Iwahara gère sa mise en scène de façon irréprochable. Malgré la multitude de personnages dispersés un peu partout, malgré le fait que l’on jongle avec plusieurs réalités différentes, malgré la présence d’action, d’explications, et d’émotion, il ne se perd jamais et nous mène par le bout du nez du début à la fin, nous laissant pleinement profiter du spectacle sans avoir à se demander à chaque instant ce qu’il se passe. Encore une fois, c’est d’une fluidité impeccable et cela offre une réelle intensité à ce quatrième volume. Et pour ne rien gâcher, démontrant toujours ses influences dans sa manière d’agencer son récit, l’auteur conclut par un flash-back explicatif, levant pour de bon le voile sur les événements dépeints, nous offrant une surprise finale et une ultime scène qui n’est peut-être pas bien surprenante, mais qui fonctionne à merveille malgré tout. Bref, Dimension W s’impose pour du bon comme un modèle du genre lorsqu’il s’agit de réutiliser à bon escient des éléments classiques tout en y intégrant sa touche d’originalité.


Dans la droite continuité du précèdent opus, ce nouveau Dimension W délivre tout ce qu’on pouvait attendre de lui. De l’action, des rebondissements, une intrigue qui s’avère au final bien menée du début à la fin… La série commence à prendre une ampleur de plus en plus importante et c’est loin d’être pour nous déplaire !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Shaedhen

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News