Dilemme de Toki (le) Vol.1 - Actualité manga

Dilemme de Toki (le) Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 03 Janvier 2019

Très original pour démarrer cette nouvelle année et plein de fraîcheur, Glénat peut se vanter de nous rafraîchir les pensées ! Il arrive que certaines séries soient très attendues, surtout avec une édition telle que Glénat pour nous vendre sa nouvelle acquisition ; Le dilemme de Toki. Perdu entre réalité et science-fiction. Première œuvre du jeune mangaka Kiri Gunchi, l’histoire fantastique mais réaliste nous interroge sur les choix qui peuvent s’offrir à tout adolescent. Un shônen complet, en trois tomes seulement mais suffisant.

Un ami ou une petite amie ? Si il pouvait le choisir, quelle serait sa décision ?

Mitsuharu, lycéen en première et plutôt solitaire a rendez-vous avec ses deux (et seuls) amis d’enfance afin de regarder un DVD. Mais la route ne va être sans dommage… Un accident pour partir sur une rencontre très originale, Mitsu à vélo se fait renverser par une chose, enfin, par quelque chose d’invisible ou visqueux ? Il ne sait pas vraiment. Sauf qu’après un pied cassé et un évanouissement plus tard, le jeune adolescent se réveille dans son lit. Seule différence, il sent une présence et bizarrement, son pied n’est plus cassé...
Lui c’est Toki, ou alors elle ? En fait ce n’est qu’un extraterrestre pour le moment, ne possédant aucun sexe. De là partent quelques petites explications pour Mitsu qui semble troublé mais plutôt très réceptif à ce qu’il explique. Toki, ne possédant pas de sexe pour le moment, débarque de la planète Carmine. Il est ainsi venu sur Terre pour mettre la main sur des échantillons concernant… les parties génitales ?! En effet si ce jeune extraterrestre veut devenir un homme ou une femme, il se doit de trouver des échantillons afin d’élaborer le remède pour enfin avoir une nature. Matsu, sous le choc, n’a même pas le temps de répliquer que son destin est forgé…

Vrais amis, simples rencontres, camarades de classes ou encore une petite amie ? Matsu ne connaît pas ce monde là. Isolé de tous et se sentant comme à l’écart dans son trio qu’il forme avec Mégumi et Genta, c’est un jeune homme qui n’est clairement pas à l'aise dans sa peau. Il cherche sans cesse à se faire une raison et se ment à lui même. Fait-il réellement parti du trio ? Et pourquoi cette difficulté à faire savoir ce qu’il ressent ? De la peur, ou une angoisse de se retrouver seul, son problème est beaucoup plus profond que cela mais avec l’apparition de la chose, peut-être que sa façon d’être évoluera ?

Dans la forme, ce premier tome du dilemme de Toki surprend sur toutes ses facettes, on pourrait même affirmer qu’il change des grandes ficelles classiques habituelles des shônen. Ce qui a tendance à étonner mais qui reflète une originalité époustouflante. Outre des séquences-choc disposées à certains recoins des chapitres, le reste du récit s’agenouille sur le thème du manque de confiance en soit, qui ne touche pas seulement Mitsu mais qui peut même atteindre les professeurs ! Des situations toutes aussi gênantes qu’amusantes pour les lecteurs. Également pigmenté en émotion, des larmes, des rires, de la douleur, de la peur...tous les sentiments sont réunis pour en faire une œuvre des plus complète.

Kiri Gunchi ? Un nom inconnu pour l’instant mais qui porte un grand potentiel ! D’une part de la sagesse de son chara-design et d’autre part d’un scénario hors nomes. Toki séduit aussi bien ses camarades rencontrés sur Terre que les lecteurs du manga ! Un scénario complet portant sur lui un poids énorme du « premier manga de cet auteur » mais qui remplit parfaitement nos attentes ! Complétez cela avec un graphisme rappelant plus une qualité type Seinen et le tour est joué. Les planches illustrées telles qu’elles le sont conviennent plus que beaucoup pour cette œuvre et collent avec le petit personnage de Toki. Doux mais à la fois cruel, aux aspects superficiel alors qu’il est profond, des personnages entrant dans un décor très travaillé, le dilemme de Toki à tout pour lui.
Enfin, pour nouer l’introduction, des pages couleurs nous accueillent dès l’ouverture de ce tome. Une jaquette sur des traits verdâtres avec des touches de rouge ici et là, Toki apparaît non seulement à l’avant mais aussi sur l’arrière et sur la tranche. Quelle popularité ! Et en se renseignant un minimum, on s’aperçoit directement que l’illustration de la couverture française est totalement différent que celle de la version originale. Un petit plus qui n’est pas à épargner, surtout quand la française est plus séduisante que la japonaise ! La traduction ne comporte aucune fausse note et on ne trouve même pas quelque chose à redire sur la qualité de papier. On peut dire que Glénat mise beaucoup sur cette qualité finale pour conquérir les lecteurs.

Finalement, le premier volume de Kiri Gunchi est une vraie leçon de vie dont chacun tirera ses propres conclusions. Sur un total de 210 pages, c’est un récit juste et complet que nous offre le mangaka qui peut être fier de sa création. C’est sur un changement de comportement soudain que le volume se termine, laissant derrière lui des spectateurs désirant connaître les dénouement de la situation. Un énorme bravo à l’auteur de nous avoir déjà emporté avec lui !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koalam

19 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News