Diamond in the rough Vol.1 - Manga

Diamond in the rough Vol.1

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 09 Décembre 2022

Voilà bien un manga qui, j'ai l'impression, est passé sous bien des radars et pourtant, c'est un des meilleurs démarrages pour un shônen de l'année. Ça a vraiment été une étonnante surprise, et dites vous que j'ai bien failli passé à côté. Alors maintenant c'est à mon tour de vous la faire découvrir.
Akeboshi est un minéralogiste itinérant. Un jour, il rencontre un jeune garçon, Kai, pour qui il se prend d'affection malgré son côté un peu irascible. Et pour cause : le jeune garçon a vu toute sa famille se faire pétrifiée, et il cherche désespérément un moyen de les soigner. Après quelques péripéties, Akeboshi prendra Kai comme disciple. Il lui apprendra l'art d'utiliser le pouvoir des pierres et fera tout son possible pour l'aider à trouver les personnes qui ont fait ça à sa famille.

Côté histoire, nous avons ici un début assez classique du shônen, mais rudement bien mené. Un jeune garçon qui a subit un préjudice (et un sacré !), la découverte d'un nouvel univers, de nouveaux pouvoirs avant une confrontation avec l'ennemi en fin de tome. L'univers est assez simple à comprendre, pour le moment, et le concept des pierres comme des sortes de catalyseurs pour utiliser de la magie est une très bonne idée. Premièrement, je ne crois pas avoir déjà vu ça dans un manga, en tout cas pas utilisé de manière aussi premier degré. Deuxièmement les pierres sont un élément assez graphique, et on peut justifier leur présence un peu partout : dans l'environnement, dans les bijoux... Il est donc assez facile d'imaginer des manières de les utiliser. Enfin... Les pierres sont assez connues pour avoir différent niveau de rareté et de valeur, autant dire la justification facile pour créer des enjeux évidents. Bref, ce concept, c'était le bon plan, tout trouver. Alors quand vous ajoutez à ça un environnement qui nous fait un peu penser à des pays asiatiques un peu médiévaux, avec des villes presque un technologique par moment... On se retrouverait presque plongé dans les Naruto des débuts, là !

Côté dessin, on a un graphisme assez classique mais rudement efficace. Le chara design des personnages principaux est bien pensé, bien que classique également. Et si cela reste un peu poussif, on sent que Nao Sasaki a de grandes ambitions concernant la mise en scène. Quelques scènes sont vraiment impressionnantes, mais elles sont encore trop peu nombreuses. Ce n'est après tout que le deuxième manga de cet auteur, et sa première « grosse production » (disponible sur le Shonen Jump +, ce n'est pas rien). A voir donc comment le dessin et la mise en scène évoluera par la suite, mais le premier tome reste très prometteur malgré quelques faiblesses.

On est donc là sur un shônen qui démarre de manière assez classique, mais très efficace. On prend les codes du genre, on met un concept original, ici les pierres associées à des pouvoirs magiques, et on obtient « Diamond in the Rough ». Avec une ambiance assez proche de Naruto je trouve, on obtient un premier tome qui réussit à nous appâter avec des personnages efficaces et attachants, de la bonne action et un très joli trait. Bref, le début d'un manga frais, grand public qui est, à mon sens, la meilleure nouveauté Kana de cette année. Alors si vous ne connaissiez pas encore, penchez-vous dessus !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan
16 20
Note de la rédaction