Deus EX Machina Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 06 Febuary 2017

Alors qu'ils ont mis fin aux agissements de Lord Baltimore, un des fournisseurs de Valentine, l'arrestation de ce dernier semble de plus en plus proche!
Mais Machina est plongée dans ses souvenirs et se rappelle sa jeune enfance et sa rencontre avec Deus ainsi que la cruauté de sa belle mère, celle qui a sali son nom...

Avril 2013! C'est à cette date qu'est sorti le troisième opus de cette série, nous nous approchons des 3 ans!!! Et il semble nécessaire de préciser que ce dernier tome est sorti en 2010 en Japon! Il apparaît bien compliqué de comprendre la politique de Soleil pour le coup! Pourquoi avoir autant attendu à sortir ce quatrième et dernier tome alors que les volumes précédents ne sont déjà plus disponibles ou alors en quantité très réduite? Autant pour Higanjima, l'éditeur méritait des éloges, autant pour cette agréable série, c'est le carton rouge!

Quoi qu'il en soit, c'est la période des retours en ce début d'année, après Berserk et avant D Gray Man et Hunter X Hunter, on ressort nos vieilles séries pour se remémorer ce qu'on a lu il y a plusieurs années! Et ici clairement impossible de vraiment profiter de ce dernier tome sans avoir relu au préalable ceux qui précédaient...heureusement il n'y en a que trois!

Une fois ceci fait on se replonge avec un grand plaisir dans ce qui est annoncé comme la fin de la série!
La première moitié du tome est consacré au flash-back revenant sur la jeunesse de Machina, nous permettant de mieux comprendre le personnage et la suite verra cette même Machina aux prises avec un robot géant rappelant grandement (au niveau du design) "Alexandre", l'invocation de la série Final Fantasy!
Et pour l'occasion, Machina va enfin se décider à faire confiance à Luke qui va enfin avoir un rôle...il aura fallu attendre d'en arriver là pour que le jeune garçon prenne de l'importance et justifie sa présence auprès des autres personnages ainsi que dans cette série au sens large.
On en apprend également un peu plus sur la relation étrange entre les deux protagonistes, à savoir Machina et Deus ce qui est encore plus appréciable...

Et voilà que la conclusion arrive...une conclusion qui n'en est pas une... On reste sur une fin terriblement frustrante, Valentine courant toujours, ainsi que la combattante en tenue de deuil. Vers la moitié du tome l'auteur introduit un groupe d'élite de destructeurs dont nous verrons seulement les ombres, et la dernière page nous sert un "l'acte 1 est complété"...très bien...mais qu'en est il de l'acte 2? Et bien depuis 2010 l'auteur ne semble pas être revenu sur sa série...autrement dit nous avons attendu aussi longtemps pour subir une frustration comme on en a rarement connu en tant que lecteurs!
Aucun mot, aucune note de la part de l'éditeur...on nous a fait poireauter aussi longtemps pour nous laisser comme ça, comme des cons (pardonnez l'expression, mais c'est clairement le sentiment qu'on ressent)!

Le tome en lui même est très agréable, on passe un bon moment de lecture, mais la conclusion est terriblement frustrante et c'est malheureusement sur ce goût très amer qu'on reste!
Un 15 pour le tome en lui même, un 8 si on prend en compte la frustration de la "non fin" et un 0 pour l'éditeur!

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

8 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News