Demon Lord & One Room Hero Vol.4 - Actualité manga
Demon Lord & One Room Hero Vol.4 - Manga

Demon Lord & One Room Hero Vol.4

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 13 Avril 2022

Le Bureau de la sorcellerie a explosé, et les hautes instances du Royaume, parmi lesquelles le 3e Ministre Grims, semblent désigner Léo et sa République Gamma comme les coupables tout désignés. Cette fois-ci, c'est donc la goutte de trop, à tel point que Fred et Léo, partenaires d'aventures dix ans auparavant, se déclarent la guerre et se préparent à un inévitable affrontement ! Et comme si ça ne suffisait pas, des journalistes trouvent le moyen d'observer tout le duel avec leur drone afin de le retransmettre en direct sur Poocube. Plus de trois millions de spectateurs et spectatrices sont alors devant leur écran, face à ce moment qui pourrait changer à tout jamais l'histoire du Royaume et de la République... Et parmi ces nombreuses personnes matant l'affrontement, notre cher Max, dans son studio une-pièce, glandouille en n'ayant aucune l'intention de prendre partie. Mais à ses côtés, un certain Seigneur Démon semble bien décidé à le forcer à se remuer !

L'oeuvre de toufu atteint ici un premier point culminant, semblant marquer la fin de toute une première partie par le biais de ce duel voué à régler les conflits entre le Royaume et la République. Dans les faits, cela donne un tome très orienté action, avec son lot de moments pêchus, de mandales et de sorts que le trait assez simple mais vif du mangaka sert très honnêtement. Et bien sûr, une tension supplémentaire est apportée par différents éléments comme le fait que Léo et Fred étaient autrefois compagnons, des petits flashbacks revenant un peu plus sur leur parcours d'il y a dix ans aux côtés de max et de Julia, l'intervention à sa manière de cette dernière... sans oublier, évidemment, les tentatives du Seigneur Démon de sortir Max de sa torpeur en allant sur le terrain, et les petits tiraillements de notre héros. Car au-delà de son envie de glander, comment diable pourrait-il prendre parti pour l'un ou l'autre de ses deux anciens compagnons ?

On suit alors avec un certain intérêt l'entièreté de ce conflit, entre l'action, les petits développements de personnages, les choix du Seigneur Démon puis ceux que Max est obligé de faire en réapparaissant presque un peu comme le héros que tant de personnes ont connu dix ans avant... Mais au fil de tout ceci, toufu n'oublie jamais sa part plus loufoque, ses notes d'humour qui viennent plutôt bien se mêler au reste ici, à commencer par les interventions un brin décalée du Seigneur Démon, qui ne semble pas vraiment convaincre le public avec sa dégaine chibi toute mimi !

Enfin, si l'issue du conflit pourrait presque paraître un peu simple (ou, en tout cas, rapide) dans la façon dont tout se règle, ses conséquences ne se limitent pas strictement au lien entre le Royaume et la République. Que ce soit l'avenir de Fred après ce conflit, le sort réservé à Grims, la place de Max... Pas mal de petites choses se décantent, parfois même avec une pointe d'humour ironique (concernant Grims surtout). Mais déjà, les toutes dernières pages du volume nous laissent bien sentir qu'une nouvelle menace, bien plus démoniaque, est sur le point d'apparaître !

En attendant de voir ce qu'il en sera, ce 4e tome reste une lecture tout à fait plaisante dans l'ensemble, en plus de mettre un terme à toute une première grande partie dans la série. On imagine donc que la future adaptation animée, annoncée il y a quelques jours, s'appliquera à adapter ce premier cycle.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
15 20
Note de la rédaction