Deep Sea Aquarium Magmell Vol.2 - Actualité manga

Deep Sea Aquarium Magmell Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 15 May 2019

Après un court chapitre bonus tout à fait sympathique en guise de prologue, on retrouve notre personnage principal Kôtarô Tenjô qui, de balayeur, est récemment passé à apprenti soigneur au sein de l'aquarium Magmell, afin de pallier l'absence temporaire du soigneur habituelle, Haru. Il faut dire que bien qu'il n'était que simple balayeur, le jeune homme montrait une réelle passion pour les créatures des abysses et semblait désireux d'apprendre toujours plus de chose sur ce monde qui le fascine depuis toujours, d'où la décision du directeur Minato de lui laisser sa chance en tant que soigneur. Mais malgré toute sa fascination et sa bonne volonté, Kôtarô sera-t-il à la hauteur ?

Ce deuxième volume est celui testant les capacités de Kôtarô en tant qu'apprenti soigneur, une tâche qui va lui demander certains efforts et qui va lui permettre de continuer à en apprendre toujours plus sur les créatures abyssales, sur la façon de s'occuper d'elles, et sur le fonctionnement de cet aquarium unique au monde. Obtenir la confiance d'un atlantic footballfish, retrouver en le japanese pancake devilfish des souvenirs de son enfance, aider un jeune cuisinier de restaurant sous-marin à frôler son rêve, assister à la tentative de sauvetage d'un requin dormeur du pacifique mal en point... Les cas sont variés, pour chacun d'eux Kiyomi Sugishita s'applique encore à nous fournir des explications intéressantes sur chacune des créatures-vedettes (qui, derrière leur nom parfois farfelu, existent toutes réellement, rappelons-le), tout en faisant appel ici et là à la plupart des personnages déjà croisés dans le tome 1 et en en installant certains nouveaux, donnant ainsi toujours l'impression qu'en plus d'être fascinant et immersif autant côté public que côté coulisse, Magmell est un véritable lieu de vie et de rencontres. Rencontre autant entre humains qu'entre humains et créatures abyssales.

Entre les rencontres, les observations, et l'atmosphère constamment captivante que Sugishita sert très bien via ses dessins, on assiste également, bien sûr, à de nouvelles évolutions de Kôtarô, qui a de quoi apprendre constamment en ce lieu, encore plus maintenant qu'il est apprenti soigneur. Le premier chapitre permet de mettre en valeur l'importance de gagner la confiance des animaux, le deuxième permet d'entrevoir une facette supplémentaire de notre héros via son passé et son lien avec son père, le troisième met en valeur l'importance de chercher à atteindre son rêve à travers le jeune cuisinier... Quant aux deux derniers chapitres, ils revêtent une double importance, avec premièrement la prise de conscience que le travail de soigneur oblige aussi à se confronter à la mort, et deuxièmement le retour du vétérinaire Izuho Haruno, alias Haru, qui laisse interrogateur quant à l'avenir de Kôtaro en tant que soigneur.

"Je voudrais pouvoir mettre en lumière les créatures abyssales, mieux que quiconque, et protéger la mer profonde et les êtres vivants qui s'y trouvent. Je n'ai ni connaissance ni expérience. Mais je voudrais tout apprendre ici."

Au final, Kiyomi Sugishita gère toujours aussi joliment son oeuvre, et sait mettre en valeur toutes les différentes facettes de son récit, entre l'évolution de Kôtarô, ses rapports avec les autres personnages, les coulisses d'un tel aquarium, l'atmosphère paisible et contemplative, la découverte d'animaux abyssaux méconnus, et l'importance de chercher à préserver cette faune essentielle.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News