DanMachi – La Légende des Familias Vol.8 - Actualité manga

DanMachi – La Légende des Familias Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 03 July 2020

Le moins que l'on puisse dire est que la suite du manga DanMachi se sera fait attendre : le tome 7 étant sorti en février 2019, il aura fallu patienter plus d'un an avant d'enfin retrouver cette adaptation du light novel d'Omori, alors qu'auparavant elle suivait un rythme régulier. Une longue pause dont on devine facilement qu'elle est due à la situation du manga au Japon: aucun nouveau tome n'y est paru depuis le 10e en juin 2018, et on a pu apprendre en été 2019 que le dessinateur Kunieda allait céder sa place à partir de septembre 2019 à un autre mangaka, Taisei Yamachi (pas pour un reboot, mais bien pour dessiner les arcs suivants, rassurez-vous). Ce qui signifie donc que le premier manga est considéré comme fini au tome 10. Espérons donc qu'à l'avenir, on pourra retrouver plus régulièrement l'adaptation manga aussi bien au Japon qu'en France, et dans l'immédiat ça semble bien parti pour la France puisque la publication du tome 9 est prévue dès ce mois de juillet, donc même pas un mois après le présent volume.

On retrouve ici la Familial d'Hestia enrichie d'un nouveau membre: le forgeron Welf Crozzo, qui apportera sans aucun doute une aide précieuse à Bell et à Lili dans l'exploration du Donjon... à tel point que le trio décide même d'entamer l'exploration des niveaux intermédiaires ! Mais lors de cette exploration, un incident imprévu survient lorsque les enfants de la Familia de Takemikazuchi, pourchassés par une coalition de monstres, jouent à regret un mauvais tour à nos héros: pour sauver l'une des leurs qui est gravement blessée, ils n'hésitent pas à effectuer une passe-parade, en les utilisant comme appâts pour se débarrasser des créatures. Voici Bell et ses deux acolytes poursuivis par une armée de monstres contre lesquels il semble impossible de lutter au vu de leur inventaire. Si bien que face à l'impossibilité de remonter à la surface, ils doivent prendre la décision dangereuse de descendre jusqu'au niveau 18, un palier sécurisé... Mais les dangers, à commencer par un redoutable boss de niveau, pourraient bien les attendre !

Avec ce volume, Kunieda attaque donc l'adaptation du cinquième roman, correspondant aux derniers épisodes de la saison 1 de l'anime. Une partie que les connaisseurs de l'un de ces deux supports savent déjà assez intense, et que globalement le mangaka entame ici avec beaucoup d'application.

Le tome joue un peu sur deux créneaux à la fois. D'un côté, en l'absence de nouvelles de ses protégés, Hestia lance une mission de recherche auprès de la Guilde, et l'on voit donc se regrouper un petit florilège d'aventuriers où chacun a ses raisons. Bien sûr, il y a la présence des 3 enfants de Takemikazuchi, désireux de se faire pardonner, et ce sera l'occasion de mieux installer dans le récit ces personnages voués à gagner en importance dans la suite de l'oeuvre. Mais il y a aussi un Hermès toujours aussi intrigant et ambigu dans son intérêt pour Bell et qui est accompagné d'Asphi, une Ryu dont on commence légèrement à entrevoir un certain sombre passé qu'elle cherche à cacher... sans oublier notre chère déesse "loli-laitière", prête à braver les lois du Donjon et de la Guilde pour son Bell adoré ! Chaque personnage s'avère bien campé dans ses motivations, ce qui passe aussi par quelques relations secondaires efficaces, on pense notamment au lien d'amitié entre Ryu et Syl.

Pendant ce temps, de l'autre côté, on suit bien sûr, en parallèle, la lutte et la course-poursuite désespérée du groupe de Bell pour s'en sortir vivants, avec à la clé quelques moments assez intenses et presque épiques: le besoin de faire attention au matériel restant, le sens du sacrifice de Welf qui serait prêt à rester derrière, l'impossibilité pour Bell d'envisager d'abandonner ses deux précieux compagnons quand bien même ils sont à bout de force, la fuite face au redoutable goliath... En somme, de quoi bien entretenir le rythme dans ce début d'arc.

Chose restant très appréciable: après des débuts pas franchement convaincants, le dessin de Kunieda continue de s'améliorer, tome après tome. Ici, il parvient enfin à livrer un certain niveau d'intensité dans ses designs d'aventuriers et de monstres, pour un rendu apparaissant plus régulier. Ce sont aussi certains décors de la cité et des souterrains qui gagnent en consistance, et à ce titre on a donc plutôt hâte de voir ce que le mangaka livrera pour son dessin du 18e niveau.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News