Crimson Hero Vol.12 - Actualité manga

Crimson Hero Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 26 August 2013

Bien qu’ils sortent ensemble, Nobara et Yushin décident de garder secret leur relation pour pouvoir préserver Haibuki et leur entente dans leurs équipes respectives, surtout à l’approche des qualifications de volley. Pendant ce temps là, un camarade de classe pas des plus nets s’intéressent d’un peu trop près à notre héroïne.

Après l’excellence du tome précédent, on se doutait bien que Mitsuba Takanashi allait se recentrer sur un des autres fondements de l’intrigue de Crimson hero, à savoir le fameux triangle amoureux formé par Haibuki, Nobara et Yushin. Loin de nous déplaire, on se plongera dans les tumultes émotionnels et sentimentaux entre les trois protagonistes. On comprendra ainsi qu’il est dans la nature de tout être humain d’essayer de blesser le moins possible son entourage, c’est ce que tentera notre couple à travers leur ami Haibuki. Mais parfois, à force de ménager et d’atténuer le choc brutal de la vérité, l’homme finit justement par aggraver la situation. Cet état de fait de la vie est bien retranscrit par l’auteure dans ce présent opus. Et une fois la vérité révélée au grand jour, les conséquences seront bouleversantes, que ce soit sur les individus-mêmes ou encore sur l’avenir de l’équipe masculine de Bénino.

Loin d’être déplaisant, cette thématique reste cependant fort classique et vu et revu. On n’assistera donc pas à un volume de haute volée mais qui aura au moins le mérite de faire avancer l’intrigue amoureuse et de combler les personnes avides de romance. On aurait pu s’arrêter sur ce bon constat mais la mangaka n’aura pu s’empêcher d’introduire un élément de départ inutile et quelque peu tiré par les cheveux. Pour pimenter un peu plus la relation entre notre héroïne et Yushin, elle n’a pu dès lors s’empêcher d’introduire le schème risqué utilisé par bien des auteurs de shojo basique, un voyou qui va harceler la pauvre héroïne et qui va être en retour secourue par son prince charmant. Le volume aurait été bien plus plaisant sans avoir recours à ce genre de stratagème ennuyeux mais ce n’est pas le cas ici, hélas. On en ressort finalement avec un volet plus mitigé que satisfaisant.


titali


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
titali

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News