Chocolate Vampire Vol.1 - Actualité manga

Chocolate Vampire Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 03 December 2019

Nous redécouvrons la mangaka Kyoko Kumagai, que l’on connaît déjà avec Mon ciel après les cours et Scarlet fan, avec ce nouveau shojo qui a pour thème les vampires. La série est prépubliée depuis 2016 dans le magazine Sho-comi des éditions Shogakukan et éditée en France chez Soleil manga.

« De l’amour ? Pas pour moi… De tout façon… j’ai laissé ça de côté il y a dix ans. »

Chiyo a accepté de faire un pacte de sang avec Setsu quand ils étaient enfants. Aujourd’hui, elle s’en mord les doigts. Alors qu’elle nourrit le vampire dès qu’il en a besoin, elle lutte aussi contre ceux qui ont perdu le contrôle. Elle est particulièrement forte (un des seuls avantages du pacte), et surtout très motivée : ses parents ont été assassinés par des vampires et elle soit aussi veiller au bien-être de son frère et de sa sœur. Depuis ce sombre événement, elle s’est endurcie. Quand elle ne voit rien venir concernant les intentions romantiques, très claires pourtant, de Takashi, on pourrait aisément penser qu’elle est niaise. Mais en réalité, c’est plus qu’elle a totalement occulté l’amour, cela ne lui vient donc tout simplement pas à l’esprit. C’est une héroïne forte et déterminée. La romance n’est pas au centre de l’histoire, bien au contraire, et la mangaka se concentre sur son intrigue qu’on a plaisir à découvrir.

« Retouche une seule fois à ma proie… et je te tue. »

L’univers des vampires est déjà bien développé. Dans ce premier tome, la mangaka commence à nous familiariser avec la manipulation du sang des vampires pour rigidifier les cellules ou pour les plus doués, créer des armes. Elle a également instauré un code couleur d’uniforme pour distinguer les humains et les vampires. Une hiérarchie dans les familles semble exister, et celle de Setsu est puissante. Le lien qui unit celui-ci à notre héroïne est très fort. Setsu reste encore mystérieux, en tout cas quelques indices nous indiquent que ce personnage est plus complexe qu’il n’y paraît. Il semble très attaché à Chiyo, bien plus qu'elle ne le croit.

Les éditions Soleil manga nous offrent un tome de qualité avec un papier souple et agréable. En plus, détail tout à fait sympathique : une jaquette réversible avec de belles illustrations ! Entre chaque chapitre, on retrouve des infos bonus sur la conception des personnages et autres croquis. Les dessins sont très beaux, le trait est fin et soigné. On notera d’ailleurs que Kyoko Kumagai maîtrise bien la différenciation graphique entre Setsu le gamin insouciant et Setsu le vampire sérieux et menaçant.

Pour conclure, un premier tome réussi, avec une bonne dose d’action et d’intrigue. On a envie d’en savoir plus !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Hinae

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News