Chirality Vol.1 - Actualité manga

Chirality Vol.1

La terre promise

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 03 Mai 2010

En 2022, le super ordinateur Gaïa échappe au contrôle des humains et, bien décidé à les éliminer de la surface de la Terre, déclenche des catastrophes naturelles et climatiques, et crée des GM, des êtres parasites capables de contaminer les humains: ceux qui ne meurent pas deviennent des monstres mécaniques. C'est dans ce climat que se dresse Carol, un être étrange, à l'apparence souvent humaine mais dont on a du mal à définir l'humanité ou la non-humanité, possédant en elle les gènes de nombreuses créatures vivantes, et qui tentera par tous les moyens d'offrir une nouvelle terre promise aux humains, aidée dans cette tâche par quelques personnes, à commencer par la jeune Shiori, avec laquelle elle partage un lien ambigu...


C'est sur cette base improbable que Satoshi Urushihara nous offre un manga de science-fiction en trois volumes qui, il faut bien le dire, a bien du mal à démarrer. Dans un premier temps assez incompréhensible, ce premier tome ne dévoile les bases de l'intrigue que petit à petit. Une intrigue qui, par ailleurs, se révèlera finalement simpliste, en se basant principalement sur une guerre entre les gentils (Carol et les humains) et les méchants (Gaïa et les GM), le tout étant tout de même saupoudré d'un travail assez basique sur quelques personnages secondaires, comme Patty en ce qui concerne sa relation avec Barts. 


Mais comme toujours, les manga d'Urushihara ne trouvent pas leur intérêt dans l'intrigue, et une nouvelle fois, le lecteur amateur du coup de crayon très charnel de l'auteur prendra plaisir à trouver ici des personnages féminins aux grands yeux expressifs, et régulièrement peu vêtus ou dénudés. Mais cette fois-ci, l'auteur se paie en plus le luxe de nous offrir une relation particulièrement ambiguë entre Carol et Shiori, sorte d'homosexualité féminine pas totalement assumée de par la nature-même de Carol, et servant le semblant de scénario.


Avec ce premier tome poussif, Chirality peinera à convaincre les lecteurs, en dehors des fans de l'auteur.


Du côté de l'édition, nous avons affaire à du très vieux Pika, collection "Senpai": sens de lecture français, traduction pas mauvaise mais basique, papier et impression corrects.


koiwai


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

10 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News