Chef de Nobunaga (le) Vol.7 - Actualité manga
Chef de Nobunaga (le) Vol.7 - Manga

Chef de Nobunaga (le) Vol.7

Rédaction
Lecteurs
19 /20

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 02 Septembre 2015

Même si Nobunaga s’en est sorti, surtout face à l’Empereur, il n’en a pas moins perdu l’un de ses plus grands et fidèles vassaux. En outre, la situation du leader charismatique reste très délicate. En effet, ses ennemis se multiplient et ont tendance à s’unifier entre eux. Il ne faudrait pas que Nobunaga connaisse une trahison parmi ses actuels vassaux, qui sont pour le moment en plein doute.

« Alors qu’il est sous la menace de plusieurs ennemis, sa vision porte toujours bien au-delà de ça. Néanmoins... A force de voir trop loin, il se pourrait qu’il trébuche sur la moindre pierre. »

Le chef de Nobunaga continue encore et toujours à approfondir et à complexifier son intrigue. Les enjeux sont à présent multiples. En effet, le poids d’un simple grain de riz peut faire pencher la balance d’un côté plutôt que d’un autre. Ce présent opus s’intéressera surtout à la mise en place de la suite des événements, notamment par l’enclenchement d’une bataille stratégique entre Nobunaga et ses opposants, et au lien complexe qui unit Nobunaga et ses vassaux. De ce lien dépendra le devenir des projets et de l’existence même de ce chef aux grandes ambitions. Ses vassaux fluctuent entre leur admiration et leur incompréhension face à leur chef. Il ne faudrait cependant pas que leur incompréhension ne supplante leur vénération. C’est là que Ken intervient en jouant le rôle de l’intermédiaire.

Comme toujours, les auteurs restent cohérents et réalistes dans tout ce qu’ils mettent en place, autant dans la précision des faits historiques que dans le déroulement des différentes péripéties qui se succèdent. Il ne fait aucun doute que l’on est face à un tome de transition, même si la confrontation tactique a d’ores et déjà commencé. Mais le volume n’en reste pas moins riche et fort intéressant. La lecture se fera d’une traite, tant on est capté par l’histoire qui se déroule devant nos yeux. Cette dernière nous poussera à nous demander si on peut suivre les ordres de notre leader charismatique en toutes circonstances et de manière absolue. La confiance et la loyauté sont bien sûr des éléments qui y répondent, mais elles ne suffisent pas toujours. Encore faut-il communiquer. Or, ce n’est pas le fort de Nobunaga. Heureusement que Ken est là pour combler la part humaine qui manque à ce chef historique, aussi impressionnant qu’insondable.

Ainsi, à tout instant, tout peut être bouleversé. L’action d’un seul homme peut suffire à être décisive. C’est ce que ce présent volet nous fait ici comprendre. Sous ses abords d’opus de transition, beaucoup de choses se passent, d’où dépendra la réussite ou la chute de Nobunaga. Le chef de Nobunaga continue dès lors à se montrer pertinent et réfléchi dans ses propos, à travers une trame historique passionnante et palpitante à suivre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
titali
16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs