Caste Heaven Vol.5 - Actualité manga

Caste Heaven Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 26 November 2021

Quasiment deux années se sont écoulées entre la publication française du tome 4 de Caste Heaven et celle du 5e volume, mais il y a de quoi espérer que Taifu Comics pourra accélérer le rythme par la suite puisque l'on sait désormais que l'oeuvre de Chise Ogawa tirera bientôt sa révérence au Japon avec son 8e volume.

En attendant, on retrouve, dans ce tome 5, les héros de cette si particulière école dotée de castes, alors qu'Anji et Takeru ne sont finalement jamais revenus en cours, ce qui ne semble pas attrister grand monde de par le statut de geek de ce dernier, hormis peut-être le toujours aussi adorable Atsumu. Qui plus est, l'heure est surtout aux préparatifs du voyage scolaire à Kyôto pour les différent(e)s adolescent(e)s, voyage où Azusa, la cible actuelle, se retrouve dans le groupe d'Atsumu et de Kuze, mais aussi de deux filles: Kanako, une gothique, et Kyôko, une neuneu. Les choses devraient donc se passer plutôt tranquillement, y compris pour Azusa. Mais entre un Karino qui ne rôde jamais loin de sa victime préférée, et d'étranges agressions que subit discrètement Azusa, rien n'est moins sûr...

Si l'on excepte les anecdotiques mais assez sympathiques courts chapitres bonus de fin de tome, ce 5e opus se consacre dans sa totalité au fameux voyage scolaire, jusqu'à ses toutes dernières pages qui y met fin, tout en nous laissant sur la promesse d'un tome 6 qui devrait se remuer un peu plus côté intrigue. "Se remuer", oui, car malheureusement on ne peut pas dire que le présent opus, lui, le fasse beaucoup.

Le tome n'est pas forcément vide ou déplaisant, loin de là: les deux principaux moments érotiques sont variés entre le côté brut de la relation Azusa/Karino et le côté plus tendre de la relation Atsumu/Kuze, on a l'occasion de découvrir un petit peu plus Kanako et Kyôko qui gagneront peut-être en importance (surtout Kyôko, au vu de quelques détails), et on voit bien qu'Azusa, depuis qu'il est devenu la cible est un peu plus gentils qu'autrefois, quand bien même il garde son caractère. Mais à part ça... eh bien, non seulement l'immersion dans le voyage scolaire et dans Kyoto reste très lisse, mais en plus l'affaire des mystérieuses attaques subies par Azusa manque de punch et d'enjeux, sauf pour rendre un peu plus ambivalent un Karino qui continue ses exactions sur l'adolescent, certes, mais qui semble aussi un peu le protéger.

Bref, Caste Heaven revient avec un volume un petit peu plus faiblard dans la mesure où il ne s'y passe pas grand chose de vraiment impactant. En attendant la suite que l'on espère forcément plus prenante au vu des toutes dernières pages, on reste sur une lecture faisant le job mais sans plus.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News