Broken Blade Vol.8 - Actualité manga

Broken Blade Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 06 May 2011

Les choses vont mal pour Lygatt et Gilg, pourtant ce dernier continue d’imposer sa supériorité face à un bataillon d’élite…après un temps mort empli d’hésitations, le combat reprend…Et quel combat !!

L’auteur ne cesse de nous surprendre avec cette série que l’on pourrait croire tellement simpliste en apparence…après tout, il ne s’agit que d’une série de méchas mettant en scène deux camps qui se font la guerre ! Mais ne retenir que cela est d’une naïveté affligeante, tant Broken Blade a des choses à nous apporter. Le point fort étant sans aucun doute les personnages et leur psychologie, et ce n’est pas ce tome qui nous démontrera le contraire.
Si la première partie de ce volume n’est que pure action, la suite n’est que psychologie, ou presque.
En premier lieu, il faut tout de même évoquer la maîtrise de l’auteur dans la mise en scène de ces combats endiablés, on note un progrès impressionnant par rapport à l’aspect brouillon des premiers tomes. Et même dans cette phase terriblement dynamique et violente, l’auteur trouve le moyen de créer une cassure qui va provoquer le doute dans l’esprit de ses personnages…la guerre est aussi (surtout ?) psychologique !

Après cet affrontement épique à couper le souffle, le vent tourne une nouvelle fois, et cette fois cela ne sera pas en faveur de nos héros…tout le bataillon est retenu captif, et une terrible menace pèse sur eux…et soudain l’auteur ose !! Il nous propose ce qu’on était loin d’attendre, on n’y croyait pas du tout, comment cela aurait il pu être ne serait ce qu’envisageable ? On est tout simplement retourné ! Désormais, plus rien n’est acquis dans cette série, on sait que l’auteur est capable de tout, et cela ajoute une force incroyable à cette série qui était déjà marquante !

Après un tel choc, le lecteur doit se remettre mais les personnages également, Lygatt le premier, et encore une fois, ses sentiments sont exprimés de manière intelligente par l’auteur, d’abord violemment puis tout en pudeur, le poids de la culpabilité, de l’impuissance et de l’incompréhension viennent peser… La guerre n’est pas que combat grandiose et preuve de bravoure…le guerre c’est avant tout la mort !

Un tome grandiose dont on sort totalement bluffé. On en redemande encore et encore !


erkael


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News