Bride Stories Vol.11 - Actualité manga

Bride Stories Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 19 April 2019

Le froid de l'hiver vient désormais bien s'installer dans les vastes plaines d'Asie centrale, comme nous le montrent les toutes premières pages de ce 11e volume, où l'on suit brièvement, dans une atmosphère aérée et sous un dessin toujours aussi ravissant, quelques-uns de nos attachants personnages... avant de retrouver pendant tout le reste du tome Henry Smith, notre cher explorateur, enfin arrivé à Ankara avec son guide Ali, et où il retrouve son vieil ami Hawkins... ainsi qu'une visiteuse inattendue qui le chamboulera forcément: Talas, la belle et jeune veuve qu'il envisageait d'épouser lors de son escale à Kalaza, mais qui était déjà promise à un autre.

Quelques pages de ce volume nous permettent de suivre le parcours de Talas, depuis Kalaza jusqu'à Ankara. Depuis sa rencontre arrangée avec celui qui devait alors devenir son mari (un veuf aussi, ayant visiblement bon coeur), jusqu' à ses retrouvailles avec Smith. Et en ces quelques pages, Kaoru Mori, par la force de son dessin, des expressions de Talas et de s amise en scène offrant quelques superbes envolées romantiques et presque épiques, nous fait très bien ressentir à quel point cette femme attachante a été réellement séduite par l'anglais. Et on le voit bien,c 'est mutuel: leurs retrouvailles sont douces et belles, mais aussi marquées par un fort désir de s'épouser l'un l'autre, même s'il n'y a pas de dot, même si certaines personnes ne seraient pas forcément d'accord à 100%, juste par amour.

C'est donc avec une compagne d'aventure supplémentaire que Smith reprendra son voyage... vers l'Est, évidemment, maintenant qu'il a récupéré l'appareil-photo qui lui permettra d'immortaliser ce qu'il a vu. La situation géopolitique étant ce qu'elle est, notamment avec le danger russe, il faudra prévoir un itinéraire savamment pensé, compter sur le guide Ali, et plutôt partir par le sud, en rejoignant Antalya. Avant d'en arriver au départ, la mangaka prend un peu de temps pour différentes choses. Nous immiscer un petit peu dans Ankara. Continuer de travailler en douceur le rapport de Smith et Talas. Ou même nous offrir un excellent passage sur de vieilles techniques de photographie de l'époque, passage à la fois instructif et joli dans sa façon de mettre en avant les vertus des photographies, pouvant transmettre de précieux témoignage à travers le temps... Sans doute un beau moyen pour l'autrice de rendre un petit hommage à l'un de ses moyens de documentation !

Et quand le voyage reprend ses droits, il nous offre déjà de belles choses. Des visuels toujours aussi minutieux et détaillés bien sûr, que ce soit dans les costumes, les paysages... Mais également des moments malins comme celui sur la montre, et surtout la perspective de recroiser la route de différents personnages que l'on a tant aimé suivre dans les volumes précédents.

Le tome est dans l'ensemble assez calme, mais l'oeuvre est toujours aussi savoureuse. Loin de s'essouffler, Bride Stories, en plus d'être un ravissement permanent pour les yeux, repart de plus belle avec beaucoup de promesses.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News