Blue spring ride Vol.11 - Actualité manga

Blue spring ride Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 30 October 2015

Grâce à la présence de ses amis à ses côtés, Kô, revenu dans la ville de ses années collège dans le cadre du voyage scolaire, parvient à accepter les douloureux souvenirs qui y sont liés. Quant à Futaba, elle continue de faire des efforts pour bâtir une relation avec Tôma, qui l'a acceptée telle qu'elle est en espérant lui faire oublier Kô peu à peu. Mais au jeu des sentiments, rien n'est simple : en allant en virée avec Kô en ville en tant que "représentante de ses amis", notre héroïne ne risque-t-elle pas de réveiller les sentiments qu'elle essaie d'oublier ? Et quelle sera la réaction de Tôma s'il apprend ça ?

L'une des grandes qualités de Blue Spring Ride, depuis le début, est la façon dont Io Sakisaka aborde avec beaucoup de justesse et d'émotion et de bienveillance les tourments amoureux de ses jeunes héros. Ici, c'est à nouveau le cas : bien que l'on soit dans un énième schéma de shôjo lycéen ou un brun et un blond courent après l'héroïne, malgré quelques ficelles plutôt grosses comme le vol du sac, la mangaka ne perd jamais de vue l'approfondissement des adolescents qu'elle met en scène, et elle leur offre à tous de très belles choses. Toujours aussi chouette dans son caractère volontaire et pas trop aseptisé, Futaba reste à nouveau une héroïne attachante, capable de beaux coups d'éclat (il suffit de voir la façon dont elle balance sa chaussure sur le voleur de sac pour s'en convaincre), et affichant une réelle envie d'affronter de face ses problèmes sentimentaux. Elle souhaite avoir une relation sincère avec Tôma, oublier Kô, mais c'est évidemment plus facile à dire qu'à faire, car elle se rend bien compte que Kô occupe encore beaucoup ses pensées... Tôma, lui, apparaît à nouveau très juste dans la sincérité de ses sentiments, mais aussi dans sa peur de perdre celle qu'il aime. Il reste touchant, et fait preuve de toute sa bonne volonté pour accorder sa confiance à Futaba et pour l'aimer. Quant à Kô, il sait désormais ce qu'il lui reste à faire vis-à-vis de Narumi, et est désormais décidé à assumer ce qu'il ressent...

En parallèle, l'auteure n'oublie jamais ses personnages secondaires, et cette fois-ci ce sont Kominato et Murao qui sont particulièrement bien mis en avant, puisque nous avons l'occasion de mieux cerner ce qui a forgé leur personnalité, notamment celle d'un Kominato dont l'apparent optimisme est issu de très belles raisons.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News