Blue Flag Vol.4 - Actualité manga

Blue Flag Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 09 January 2020

Taichi et Futaba arrivent à un moment délicat pour rendre visite à Tôma dans sa chambre d'hôpital, et surprennent celui-ci en pleine dispute avec son grand frère Seiya concernant son avenir. Ce dernier est en effet totalement opposé au choix de son petit frère d'arrêter de commencer directement à travailler après le lycée. Et, tandis que Taichi et Futaba sont un peu sous le choc en voyant Tôma aussi colérique, Seiya finit par imposer à Taichi une demande délicate: essayer d'apprendre auprès de Tôma ce qu'il compte exactement faire après le lycée. Seiya en es persuadé: auprès de son ami de toujours, Tôma se confiera forcément. Mais les choses seront peut-être un peu plus délicates que prévu...

En réalité, le devoir confié à Taichi par Seiya est assez vite évacué, et est surtout un excellent moyen pour amener autre chose. Car à partir de la dispute du début de tome et des quelques questions d'avenir, Kaito pousse surtout ses jeunes héros à , petit à petit, mettre plus leur coeur à nu. La longue amitié entre Taichi et Tôma s'expose mieux que jamais entre les deux principaux concernés, surtout via des moments forts comme la brève redécouverte du jeu de société qu'ils avaient inventé ensemble quand ils étaient petits. En osant enfin poser sincèrement la question à son ami, Taichi a enfin l'occasion de cerner le rapport qu'a Tôma avec sa belle-soeur Akiko. Plus loin, en se retrouvant seule a seul avec Tôma et en se confiant à lui sur son admiration et ce qu'il représente pour elle, Futaba pousse Tôma a, à son tour, se confier un peu plus, sur ce qu'il voudrait réellement devenir. La toute fin du volume, elle, remet un petit peu en avant Masumi qui, derrière son allure si forte et fiable, semble non loin de craquer en se confiant à Tôma, tandis qu'en parallèle les dernières pages nous laissent sur un événement fort...

Ce qu'il faut retenir avant tout de tout ceci, c'est peut-être bien qu'on a là des personnages qui, plus que jamais, communiquent, se parlent, commencent à se mettre de plus en plus à nu pour essayer d'être plus sincère envers eux-mêmes et de devenir ce qu'ils ont vraiment envie d'être. Bien sûr, on le sait, il y a et il y aura encore de nombreuses obstacles, ne serait-ce que ceux amoureux, ou vis-à-vis du regard des autres comme l'évoque Masumi en fin de volume. Mais il fait vraiment du bien de voir ces jeunes se parler, mieux se confier, chercher à être plus sincères pour peut-être mieux s'accepter eux-mêmes, et il en résulte forcément des choses très bénéfiques et/ou touchantes, même si comme déjà dit il y a encore des épreuves à venir.

Et tout ceci, Kaito continue de merveilleusement l'emballer. Ses visuels sont très souvent aux petits oignons, des merveilles de non-dits ou de sensibilité contenue, où les angles de vue sont bien trouvés, et où observer attentivement les personnages permet bien souvent de cerner en filigranes leur ressenti plus ou moins secret. Par exemple, comment ne pas rester touché par cet instant où Tôma observe silencieusement, seul, le jeu de société qu'il a créé enfant avec Taichi ? Et côté narration, c'est toujours fin et juste, l'auteur sait trouver des dialogues frappant où il faut avec subtilité et bien mis en valeur par la traduction, certains moments sont impeccable comme l'entremêlement des deux discussions en toute fin de volume...

Sans forcément surprendre, Blue Flag continue donc ici de toucher là où il faut, en développant avec justesse et crédibilité ses personnages, dans une narration et des visuels toujours aussi beaux.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News