Bloom into you Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 12 December 2019

Koito s'est résignée et accepte de participer à la mise en place d'une pièce de théâtre, et va même jusqu'à demander à son amie Koyomi d'écrire un script. Koito et Tôko continuent alors de se rapprocher, ce qui n'est pas du goût de Sayaka, proche de la présidente depuis bien longtemps...

La relation entre Koito et Tôko est au centre du récit depuis le premier chapitre, mais la série de Nio Nakatani ne s'était finalement intéressée aux peu aux figures secondaires, telles que Sayaka, sorte de rivale de notre héroïne dans sa relation avec la présidente du conseil des élèves. Ce troisième tome vient rectifier le tir, et se révèle même particulièrement saisissant dans sa manière d'aborder ces personnages, permettant même au récit de tirer un trait sur certains pans qui pouvaient paraître manichéen. Par le développement de Sayaka et de Hakozaki, la professeure, c'est d'attachantes figures que la mangaka met au premier plan, tout en décortiquant un sous-texte un peu amer mais intéressant. La série assume alors sa thématique des relations homosexuelles en développant les difficultés qu'un coming-out peut avoir vis à vis de la société, un point abordé assez doucement mais de manière pertinente, par le prisme de personnages contraints de faire de choix suite aux jugements qu'ils ont subi. Ça leur donne une profondeur, à eux et au récit, et on se demandait si l'autrice se risquerait justement à aborder ses relations sous cet angle à un moment.

Cela n'empêche pas le développement dans la relation de nos deux héroïnes, ces dernières progressant même vivement dans leurs rapports. Tout en restant fidèle à l'aromantisme de Koito, Nio Nakatani apporte une évolution pleine de douceur mais aussi de mélancolie. Tandis que les deux lycéennes jouent à un jeu original, peut-être dangereux, la plus jeune des deux se questionne toujours plus sur ses sentiments, ses envie des rapports physiques, et ce qu'elle désire véritablement. C'est toujours abordé avec une grande douceur, dans une certaine pureté bien que les baisers échangés soient de plus en plus langoureux, mais c'est ce qui donne à Bloom Into You cette aura printanière si particulière et envoutante.

Et si la série se révèle toujours aussi enivrante, c'est parce que la mangaka parvient à décortiquer tous ces aspects à partir de petits riens du quotidien lycéen des deux héroïnes. Un festival culturel à préparer, une course de relais en approche, des rendez-vous dans un restaurant de quartier... L'aspect tranche de vie de la série est au premier plan et permet au récit de s'ancrer dans une douce crédibilité. Pourtant, il ne se passe rarement rien, quand bien même c'est la vie de tous les jours de Koito qui serait dépeinte, chaque jour ayant justement un impact sur l'évolution des sentiments de l'héroïne, ou sur ceux de son entourage.

Un troisième tome qui confirme alors toute la qualité de Bloom Into You, romance qui envoute à chaque fois un peu plus, et dont la richesse ici est d'aborder des personnages plus secondaires ainsi que des thématiques réfléchies, actuelles et importantes. C'est toujours aussi doux et bien narré, si bien qu'on regretterait presque que le titre vienne de s'achever sur son 8e opus au Japon.
    

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News