Blame ! - Deluxe Vol.2 - Actualité manga

Blame ! - Deluxe Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 04 November 2019

Chronique 2

Shibo, ancienne scientifique en chef d'un bloc de recherches, menait des expériences sur les gènes d'accès réseau dans le but de se connecter à la netsphère, mais une tentative trop dangereuse a causé une grande catastrophe, sanctionnant la chercheuse d'une mise à pied. Maintenant reconstituait, elle souhaite accompagner Killee dans sa recherche de gènes d'accès réseau. Alors que le duo arpente l'interminable cité mécanique, l'agence gouvernementale parvient à les contacter d'une manière étonnante, un geste qui pourrait leur permettre de progresser tout le long de leur aventure...

Après un premier tome dépaysant, fascinant visuellement mais qui avait de quoi étonner le lectorat de par la manière très évasive de Tsutomu Nihei de raconter son histoire, ce second opus s'impose comme celui qui pourra réconcilier les quelques réfractaires avec la série, et pour les autres confirmer toute la qualité d’œuvre de Blame !.

Killee ne vit plus son voyage seul ici, et se voit accompagné par Shibo, une ancienne scientifique qui partage les mêmes objectifs que lui. Un postulat simple à partir duquel le mangaka va énormément étoffer son intrigue et son univers, le périple des deux compères amenant différentes rencontres et affrontements qui distillent beaucoup d'informations autour de la série.
Alors, ce second volume nécessite une lecture aussi attentive que le premier : chaque plan ou chaque bulle est susceptible d'inclure une information importante pour le scénario, une sorte de puzzle qui se reconstitue ainsi petit à petit, tout en gardant une grande part de mysticisme. Car, une fois encore, il ne faut pas s'attendre à ce que Tsutomu Nihei nous mâche le travail en expliquant précisément les tenants et aboutissants de son manga. Bon nombre d'éléments sont donnés, ils se suffisent pour comprendre l'épopée de Killee, certaines informations sont suffisamment claires pour comprendre les gros points de l'univers, mais la manière de conter le récit n'a rien de formelle, et c'est aussi ce qui fait le charme de l’œuvre.

On perçoit alors bien mieux le monde de Blame ! avec ce second pavé, qui a le mérite de chambouler notre expérience avec la simple mise en avant de bon nombres de personnages, qui n'ont plus le simple rôle de faire-valoir le temps d'un chapitre. Là où le premier volet était volontairement vague, narrant des étapes bien distinctes du voyage solitaire de Killee sans tellement mettre en avant d'autres protagonistes histoire de nous familiariser avec les codes de l'univers, cette suite ne tourne plus seulement autour du héros, en atteste la présence de Shibo, charismatique scientifique dont le rôle sera croissant au fil de l'opus. Des figures davantage présentées et pour lesquels on s'inquiète désormais, ce qui donne à une grande partie du tome une dimension forte.

Car l'action plantée dans ce deuxième volet se révèle croissante, aussi bien dans son spectaculaire que dans ses enjeux. C'est en particulier la seconde moitié qui se paie le luxe d'être un véritable climax sensationnel, riche en émotions et en rebondissements, et qui ne laisse jamais le temps au lecteur de faire une halte. Ceci mêlé aux planches de Tsutomu Nihei, riches, foisonnantes et inventives, le spectacle est une réussite totale. Que ce soit par les grandes informations distillées ou la manière dont le combat contre les terribles Contre-Mesures est présentées, on ne sait clairement plus ou donner de la tête avec le deuxième segment du volume.

Alors, Blame ! confirme toutes ses qualités avec ce deuxième volet, aussi riche que passionnant tant le récit est élevé à un autre niveau. Que ce soit par le développement de l'univers à la manière Tsutomu Nihei ou l'action qui nous est présentée, chaque page est un délice à sa manière. L’œuvre confirme être une expérience de lecture à part, dotée d'une grande personnalité de la part de l'artiste, chose qui se confirme dans cette suite et révèle toute la saveur du titre. Un tiers de l'histoire a été atteint, et il est difficile de ne pas vouloir se replonger avec Killee dans ses dangereuses aventures.


Chronique 1

Toujours à la recherche de gènes d’accès réseau, Killee est désormais accompagné de Shibo, qu'il a rencontré et sauvé lors de sa précédente expédition! Ensemble ils tentent d'atteindre le sommet d'une tour gigantesque en espérant pouvoir accéder au niveau suivant...Que vont ils trouver de l'autre coté? La fin de cette méga structure?
Mais ils vont devoir échapper aux "contre mesures", des exterminateurs surpuissants!

Après un premier opus aussi intrigant que saisissant, ce second tome se montre plus bavard et donc par conséquent plus riche en informations!
Ainsi nous en apprendrons un peu plus sur l'agence gouvernementale et son but, sur les contre mesures qu'on a déjà croisé, des sorte d'anti virus dont la mission est d'éradiquer tout forme de vie non autorisée et surtout nous en apprendrons également un peu plus sur Killee!

Mais ce qui contraste particulièrement avec le premier tome c'est que si dans le précédent notre héros était quasi systématiquement seul et qu'à chaque fois qu'il était accompagné, son compagnon, quel qu'il soit, mourrait très rapidement, ici nous suivrons bien un binôme, avec la présence de Shibo qui va être décisive.
Mais elle ne sera pas seule à faire un bout de route avec Killee puisque des humains seront là, suffisamment longtemps pour qu'on retienne leurs noms et qu'on commence à s'attacher à eux et qu'on soit concerné par leur sort; mais aussi une autre entité va également prendre une place importante et étonnante une contre mesure qui va aller jusqu'à créer une relation ambiguë avec Killee!
En effet cette dernière nous rappelle déjà le personnage principal par son apparence, de plus elle possède une arme similaire à celle de Killee et durant leurs affrontements on ne pourra s’empêcher de voir un effet miroir, ce que la mise en scène de Nihei ne manquera pas de renforcer!

Autre différence majeure avec le premier opus c'est qu'ici nous avons presque une unité de lieu, tout se déroulera sur deux niveaux seulement alors que de nombreux niveaux avaient été exploré auparavant!
Et à ce propos la méga structure sera au centre de toutes les attentions: on apprend que l'agence gouvernementale veut stopper son extension systématique, comme s'il s'agissait d'une entité vivante qui se développe naturellement, on y rencontre des humains qui ont oublié les anciennes langues, dont ils sont désormais incapable de déchiffrer les caractères (ici le Japonais)...tout semble partir d'une lutte de pouvoir pour la prise de contrôle de la cité!
On pense même en voir le bout...mais ce n'est que pour mieux découvrir d'autres murs en métal...cette cité immense est contenue et semble infinie, à tel point qu'on découvre des nuages entre les différents niveaux bien qu'ils soient bel et bien enfermée...

Ce tome est tout aussi fascinant que le précédent mais également tout aussi complexe malgré les prémices d'explications et les quelques pistes que Nihei veut bien nous fournir!
Et pour ce qui est de l'aspect graphique c'est toujours aussi saisissant!
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News