Black Butler Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 25 June 2014

es 4 préfets semblent en savoir beaucoup sur la disparition de Derek Arden mais cachent toutes ces informations. Pour découvrir la vérité, Ciel voit une autre solution : Se faire remarquer lors du tournoi de Cricket pour être remarqué par le principal de Weston College, être de l’ombre qui détient la vérité. Seulement, la maison de Ciel échoue au tournoi à chaque année…

Après Ciel qui déjoue une malveillance scolaire, Ciel au tournoi de Cricket. Cette fois, l’arc est véritablement lancé et exploité à fond tout le côté scolaire british, en intégrant un tournoi de Cricket, ce fameux sport connu de tous mais dont peu connaissent précisément les règles. L’intrigue principale de l’arc est sur les devants et cette fois, retrouver le mystérieux Derek semble être le principale priorité de notre binôme, plus que d’approcher simplement les préfets de l’établissement.

Alors, ce tome prend la forme d’un shônen sportif. Nous connaissons de nombreux manga sur le foot, le basket ou encore le baseball, mais le Cricket reste une pratique typiquement anglaise très peu exploitée, l’idée de Yana Toboso pour ce volume est donc bonne. La mangaka s’en donne à cœur joie pour apporter à ce tournoi toute la démesure des shônen sportif : les matchs ne sont pas qu’une simple compétition mais bien une affaire d’honneur, comme si toute une vie en dépendait. Des coups portant des noms très nekketsu, des balles enflammées… Tout est exagération, et c’est bien ce qui rend la compétition amusante. D’ailleurs, aucun souci pour ceux qui ne connaitraient pas les règles de ce sport puisqu’elles sont clairement expliquées au cours du volume.

On notera aussi un étroit lien fait avec l’intrigue principale du manga, avec l’apparition du père de Ciel dans ce tome. Certes, cela n’apporte aucun élément de réponse mais voir le personnage à l’œuvre et découvrir ses origines est un réel plaisir. On interprète d’ailleurs cette séquence comme un signe, celui que Yana Toboso n’a pas perdu de vue son objectif scénaristique autour de la maison Phantomhive.

Après un tome 15 juste divertissant, ce tome 16 s’avère un peu plus plaisant. Cette fois, Yana Toboso revisite le shônen sportif tout en revenant au récit de son arc. Le tout se déguste avec plaisir et même si on attend une intrigue plus sombre de la part de Black Butler, on ne boude pas son plaisir. Le volet suivant conclura sans doute l’arc du Weston College, on fait confiance à la mangaka pour nous surprendre, comme elle a su le faire avec l’arc du cirque et celui du Campania !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News