Black Butler Vol.13

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 24 July 2013

Le naufrage laisse place à une gigantesque bataille entre notre majordome et les Shinigami. Le véritable responsable de ce fléau s’illustre, et son identité est des plus surprenantes ! A travers un affrontement entre créatures surnaturelles, les origines du pacte entre Ciel et Sebastian se dévoilent enfin.

Décidément, cet arc est haut en couleurs ! Après un tome précédent qui présentait Titanic au pays de Resident Evil, les morts vivants sont presque absents du volume qui se concentre sur les batailles et quelques révélations à propos de la situation. Ce que nous retiendrons, c’est surtout l’identité du réel investigateur de l’affaire qu’on n’aura pas soupçonné ! Avec la pirouette scénaristique opérée au tome précédent, on se dit que Yana Toboso est reine des révélations qu’on n’attendait pas, et elle non plus. En effet, il est difficile de croire que l’auteur prévoyait un tel traitement au personnage d’Elizabeth, de même pour le responsable des morts vivants. Black Butler prône donc toujours le fan-service mais a pour mérite de se renouveler en s’intéressant aux autres personnages, chose qu’il fait plutôt bien. Les révélations découlent sur des affrontements pêchus, qui ont toujours pour volonté de séduire le fan, et aboutissent de manière inattendue à l’un des éléments clef de la saga, à savoir le pacte entre Ciel et le Démon dont les origines nous sont narrées !

Rien de très surprenant à ce stade puisque les raisons ayant poussé le jeune maître à invoquer le majordome des enfers sont connues depuis les balbutiements de la série. Il est cependant intéressant de constater la relation entretenue entre l’humain et le démon lors des débuts, car Sebastian n’était pas si serviable qu’à l’heure actuelle. Le Démon se serait-il attaché au dirigeant de la maison Phantomhive ? Voici un point qui mériterait d’être développé, et dont les réponses apparaîtront sûrement dans le prochain volume.

En réalité, la mangaka revient sans cesse sur des informations que nous connaissons déjà. Non pas que ce soit une mauvaise chose, chaque retour dans le passé apporte son quota de nouveautés, mais il est vraiment frustrant de ne rien apprendre de plus concernant la famille de Ciel et les véritables meurtriers des Phantomhive. Après 13 tomes, il serait temps de passer à la vitesse supérieure Madame Toboso, pour le plaisir des fans qui réclame autre chose que du fan-service !

En définitive, un bon tome pour tous ceux qui aiment le fan-service de l’auteur, des révélations sorties du chapeau mais excellentes si la sauce prend, et un retour sur les origines du pacte véritablement attendu. Un volume assez riche, regorgeant de petites qualités !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News