Big order Vol.10 - Actualité manga

Big order Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 21 July 2017

Eiji fait face à Sena et il est le dernier espoir de l'humanité! En effet sa sœur contrôle une déesse de la destruction, en train de ravager la Terre, et seul Eiji, de par son pouvoir, mais également son lien avec elle est capable de la stopper... Mais ce dernier hésite au dernier moment! Comment pourrait-il tuer sa propre sœur, celle qu'il a juré de protéger depuis plus de 10 ans avec la première grande destruction, causée également par cette dernière? 


Sena va donc continuer à commettre des atrocités...mais le conseil fait de nouveau appel à Eiji et lui demande à nouveau son aide...peut être existe-t-il une solution pour stopper Sena sans avoir besoin de la tuer! 


Après de multiples péripéties et complications nous arrivons enfin à la conclusion de cette série, plus qu'agréable à suivre, mais dans laquelle son auteur, Sakae Esuno, habitué aux excès, on le sait depuis sa précédente série Mirai Nikki, a eu tendance à se perdre et surtout à nous perdre! 


Comme on pouvait s'y attendre, et le contraire aurait été étonnant, cette dernière partie de la série, part-elle aussi dans tous les sens et dans tous les excès, ce qui en soit n'est pas désagréable, mais demeure toujours aussi confuse au niveau des pouvoirs et capacités de chacun, avec bien entendu une part importante laissée au "Bind Dominator" que se partagent Eiji et Sena. Tous deux se renvoient la balle dans une confrontation finale où on peine à comprendre qui a l'ascendant sur l'autre... 


Les choses sont tellement confuses qu'à plusieurs reprises (ce qui fut également le cas tout au long du titre) on a le sentiment que certaines situations se résolvent par elles-mêmes, comme par enchantement, tout simplement parce que cela arrange l'auteur et que c'est bien pratique pour conclure des situations trop complexes... 


Cette conclusion est donc à l'image du reste de la série, à savoir qu'elle part dans tous les sens, qu'elle est dominée par les excès des personnages tous plus dérangés les uns que les autres, avec notamment certains d'entre eux qui disparaissent de l'action sans trop de raison pour réapparaître sans au final n'avoir servi à rien...bref, toujours les délires d'un auteur extravagant qui ne s’embarrasse pas de trop de détails, au mépris d'une cohérence globale. 


Est-ce désagréable pour autant? Pas du tout! A partir du moment où on connaît le travail de l'auteur, qu'on connaît sa façon de narrer des histoires, qu'on connaît son goût pour la folie et l'exubérance, et surtout qu'on a accepté tout ceci, et bien ce dernier tome passe tout seul et il constitue une fin appréciable! 


Pour autant ce n'est certainement pas la meilleure fin qu'il aurait pu nous proposer: le face à face final s'éternise, mais l'épilogue est bien trop rapide! Le twist final sur les motivations de Sena est bien trop gros (tant de sacrifices et de vies perdues pour ça?) et on n'adhère pas forcément... 


Un volume donc à l'image de la série, si on a aimé cette dernière, on devrait apprécier celui-ci, mais on aurait sans aucun doute apprécié qu'elle paraisse un peu moins bâclée! 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News