Bienvenue chez Protect Vol.2

De l'impact des smartphone sur le jeu-vidéo

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 19 August 2016

Au bout de son stage au sein de Protect, la jeune lycéenne Nanami a obtenu le statut d'employée, et n'a guère le temps de se reposer après avoir conseillé le mangaka Misokichi : Kurokôchi, directeur d'une petite société de jeux vidéo nommée Bomb, a pris contact avec Jingoro pour lui faire une bien curieuse demande, à savoir abattre un "génie" du monde vidéoludique... qui fait partie de sa propre entreprise, mais à une vision des jeux qu'il ne supporte pas. Entre une conception du jeu vidéo un peu "à l'ancienne" et une vision du jeu nouvelle génération, la guerre semble déclarée...

Après un premier volume qui s'intéressait au monde du manga, Miso Suzuki s'intéresse donc ici à un autre milieu qu'il connaît bien aussi : celui des jeux vidéo, en crise ces dernières années avec l'impact grandissant des jeux pour smartphones et une instabilité économique forte.
Et c'est à nouveau via de multiples angles que le mangaka attaque son sujet, remontant dans l'historique de ces dernières années en évoquant par exemple les jeux qui existaient sur les portables japonais Galapagos, mettant en avant le fait que les grosses entreprises phagocytant une partie du marché préfèrent concevoir des suites plutôt que des projets novateurs plus risqués, évoquant l'impact des réseaux sociaux et l'effet de concurrence... et, au bout du compte, soulignant l'aspect impitoyable de ce milieu où l'on peut très vite couler.

L'auteur aborde avec intérêt différents types de jeux : les jeux que l'on n'achète qu'une fois à leur sortie et qui, paraît-il, intéressent moins qu'avant, les jeux sociaux en free-to-play qui demandent des dépenses régulières pour pouvoir progresser, et les jeux gratuits financés par la pub. Ce sont clairement les deux premiers types qui sont le plus mis en avant, via l'opposition de valeurs entre le directeur Kurokôji et son collègue Ayanokôji, homme fier et solitaire surnommé "Sa Majesté" et capable de créer en peu de temps des petits jeux pour smartphones à succès. Le premier, qui ne parvient plus à s'adapter aux évolutions très rapides de ces dernières années, possède une vision des jeux vidéo qui peut paraître dépassée même s'il possède une notion du jeu aux belles valeurs (comme l'effort plutôt que la dépense pour progresser) et où la passion reste prédominante. Le deuxième, bien que génie, ne semble créer ses jeux à succès que dans le but d'exploiter les "joueurs idiots", de titiller leur ego et leur esprit de compétition pour leur faire dépenser toujours plus d'argent comme une addiction. Ainsi, Suzuki met bien en évidence les limites propres à ces différents types de jeux... mais n'oublie pour autant que bien souligner leurs spécificités qui peuvent être plus positives autant pour les joueurs que pour la société (par exemple, les facilités de conception et de rentabilisation des jeux sur smartphones).
Ainsi, peut-être faut-il réussir à trouve rune sorte d'équilibre entre tout ça ? La tâche qui attend Nanami, infiltrée dans la société pour mieux l'aider à changer ensuite, s'annonce donc délicate, et l'on appréciera l'évolution que continue de connaître la demoiselle en se confrontant à ces problèmes, et en soumettant des idées prometteuses même si pas toujours parfaites. Au bout, elle apprendra par exemple qu'il ne faut pas se fier uniquement aux chiffres de vente, surtout en période de mutation...

S'il fallait toutefois émettre un petit regret, ce serait sans doute au sujet de personnages que l'on aimerait voir quand même plus en avant. Ceux-ci servent toujours aussi bien les nombreuses idées de l'oeuvre, mais quand on voit des visages aussi prometteurs qu'Ayanokôji, Hikari ou Kurokôchi, on regrette un peu le fait qu'ils ne restent qu'un moyen pour Miso Suzuki de développer ses idées. Même Jingorô reste somme toute très en retrait, en intervenant uniquement pour reprendre Nanami.

Quoi qu'il en soit, Bienvenue chez Protect ne perd rien de son intérêt avec ce deuxième tome abordant sous de nombreux angles intéressants la période de changements qu'est en train de connaître l'univers des jeux vidéo.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News