Bateau de Thésée (le) Vol.6 - Actualité manga

Bateau de Thésée (le) Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 04 March 2021

Vega aura connu une année 2020 aussi délicate que mouvementée: depuis le premier confinement de mars à mai 2020, le label alors affilié à l'éditeur Steinkis est passé par pas mal de remous, liés aux difficultés dues à la situation sanitaire, à sa séparation avec Steinkis, puis à son rachat par les éditions Dupuis qui souhaitaient se lancer dans le manga. De ce fait, entre mars 2020 et mars 2021, il n'y eut qu'une seule sortie chez Vega,: le tome 4 de Zozo Zombie en août.

Mais à présent, la situation est bel et bien décantée: Vega est devenu Vega-Dupuis, et compte bien se relancer dès ce mois de mars, en commençant par reprendre les séries qui avaient été mises en pause il y a un an voire plus, en tête desquelles Peleliu et Le Bateau de Thésée pour ce mois-ci. En prime, l'éditeur a la bonne idée de proposer en librairies, depuis ce début de mois, les 3 premiers volumes de ces séries au prix réduit de 3€, l'offre étant évidemment limitée.

Dans Le bateau de Thésée, nous laissions Shin face à une situation assez cruelle pour lui, dès lors que, de retour dans le présent, il n'a pu que constater avec désespoir que la situation est loin de s'être améliorée: le drame d'Oto Usu n'a pu être évité, son père Bungo Sano est toujours emprisonné en étant accusé des meurtres, sa mère s'est suicidée avec son petit frère Shingo sous la pression... et même sa vie de famille n'est plus, puisque c'est comme s'il n'avait jamais connu Yuki. Néanmoins, quelques lueurs d'espoir subsistent: Yuki est devenue une journaliste en qui il peut avoir confiance, et il a pu retrouver la trace de sa grande soeur Suzu, qui a complètement changé de vie en changeant de tête et en étant mariée sous un autre nom, afin de ne pas être reconnue et de ne plus subir les préjugés sur les enfants de criminels. Toutefois, même là, des surprises de taille attendent Shin: le mari et la belle-mère de sa soeur ne sont pas des inconnus, et Suzu/Ai préfèrerait vite que son frère disparaisse à nouveau de sa vie, quand bien même elle est sincèrement heureuse de le revoir...

Voici donc un volume se déroulant entièrement à notre époque (enfin, en 2017), et démarrant de façon intéressante avec la suite des retrouvailles entre Shin et sa soeur, retrouvailles efficaces sous différents aspects: le lien qu'Ai fait entre Shin et le souvenir de "l'autre Shin" du passé, les confidences que la jeune femme fait sur ses souvenirs de l'arrestation de leur père et sur certains moments éprouvants de son parcours, son désir d'enfin revoir ce père maintenant qu'elle attend un enfant... avec même à la clé, une petite rencontre avec Bungo doublement intéressante, entre ce qu'Ai a à lui dire et, surtout, les prémisses d'un nouveau possible rebondissement dans l'affaire... rebondissement qui pourraient aller en faveur du père !

Cette dernière donne accentue toutefois des questionnements chez Shin. Pourquoi donc Kiko Sasaki se manifeste-t-elle seulement maintenant si elle a des choses à dire ? Notre héros n'a cependant pas trop le temps de s'interroger là-dessus, car c'est bien un autre élément qui va vite accaparer son attention, dès lors qu'il découvre qui sont le fils et la belle-mère de Suzu/Ai. A partir de là, le jeune homme doit marcher sur des oeufs pour que sa soeur ne soit pas démasquée, mais aussi pour essayer de comprendre certains éléments bizarres, comme la présence d'une certaine photo dans la maison de la jeune femme et de son époux (avec un très efficace moment de tension visuelle, quand le visage du mari reste dans le noir), et les raisons ayant pousser sa soeur à épouser cet homme. Mais dans les faits, comment Shin pourra-t-il s'y prendre pour avancer dans les pistes qui pourraient le mener vers le criminel, tout en évitant d'être démasqué ?

C'est sur ces considérations que Toshiya Higashimoto enchaîne alors sur une dernière partie de volume assez éprouvante dans son genre, dans la mesure où les choses commencent sérieusement à s'accélérer par l'intermédiaire d'un certain personnage devenant ici très inquiétant... Difficile d'en parler plus sans trop en dire, mais une chose est sûre: le mangaka joue bien son coup, fait avancer son intrigue avec cohérence tout en resserrant un certain étau sur Shin et Suzu/Ai... Le retour longtemps attendu du Bateau de Thésée est donc gagnant, en annonçant un 7e volume qui risque d'être plus intense encore.

Cette chronique ayant été réalisée à partir d'une épreuve numérique non-corrigée fournie par l'éditeur, il est malheureusement impossible pour moi, dans l'immédiat, de dire s'il y a de grosses différences notables dans l'édition suite au passage de Vega chez Dupuis.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News