Bateau de Thésée (le) Vol.2 - Actualité manga

Bateau de Thésée (le) Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 12 April 2019

Propulsé par un étrange brouillard dans le village d'Oto Usu en janvier 1989 donc 6 mois avant le drame qui coûtera la vie à 21 personnes de l'école primaires et qui vaudra à son père Bungô Sano d'être emprisonné, Shin a décidé de profiter de cette situation bizarre pour changer le passé. Bien sûr, des questionnements lui viennent: s'il s'avère que son père est innocent, qu'il parvient à le disculper, voire qu'il arrive à empêcher la tuerie, plus tard il ne rencontrera peut-être jamais sa future épouse Yûri, et leur bébé Miku ne naîtra pas. C'est donc avec beaucoup de questions en tête que le jeune homme commence à influer légèrement sur ce passé, notamment en sortant Suzu de la neige et en effaçant donc la gelure qui devait l'handicaper à l'avenir... Mais il n'a pu empêcher la mort de la petite Chinatsu, 5 ans, qui malgré ses efforts s'est empoisonnée au paraquat, comme indiqué dans son carnet. Changer les choses et démêler le vrai du faux sera donc sans doute encore plus complexe que prévu, d'autant plus que, bientôt, les doutes viennent peser sur lui. Etant donné qu'il n'est pas du village, que personne ne sait d'où il vient et qu'il a été vu près de Chinatsu avant sa mort, notre héros s'attire les soupçons de l'intransigeant inspecteur Kanemaru venu de la préfecture de Hokkaidô, et ne peut aucunement lui révéler la vérité. Pire encore, Bungo, en mettant la main sur le permis de conduire de Shin, et stupéfait et interrogatif en remarquant les dates qui y sont indiquées...

La situation se complexifie donc déjà quelque peu pour Shin dans sa quête, entre son statut à part dans le village, l'irruption brève mais marquante de Kanemaru qui annonce la couleur, les doutes de Bungo à son égard... Combien de temps encore Shin pourra-t-il garder son secret pour lui ? En plus de cette question, notre héros doit encore s'assurer de la bonté de son père afin d'effacer ou non ses doutes sur lui, et tâcher de remonter les pistes indiquées dans son carnet: le 12 janvier le père de l'institutrice Satsuki Kimura est censé mourir dans un accident suite à une avalanche, et le 5 février le vieux poète Yoshio Tanaka doit succomber... sont-ce de simples accident et mort naturelle ? Ce que Shin, en plus, n'avait pas prévu, c'est que d'autres drames mortels à l'école auraient lieu sans être indiqués dans son carnet... Pour tout ça, Toshiya Higashimoto sait apporter son lot d'avancées mais aussi de sombre mystères se renforçant, en faisant notamment aller des pistes vers certains suspects potentiels comme le livreur de journaux Tsubasa Hasegawa, ou surtout en offrant à quelques reprises d'inquiétants apartés où l'on suit des enregistrements audio du tueur... Ainsi, l'aspect thriller conserve tout son intérêt et toute sa tension.

Mais en parallèle, bien d'autres choses s'avèrent intéressantes, et elles concernent surtout l'évolution de Shin, à commencer par le regard qu'il peut porter sur ce père qui lui a jusque-là pourri toute sa vie. En restant près des Sano, et donc aux côté de sa famille sans que celle-ci sache qui il est, Shin a l'occasion d'observer un homme bon, qui semble adorer sa famille et vouer une foi inébranlable en la justice, alors comment un tel homme pourrait-il être réellement coupable du crime ? Bungo pourrait alors devenir un véritable allié et un confident pour Shin... en plus de lui donner enfin une objectif dans sa douloureuse vie, lui qui s'était toujours demandé pourquoi il est né si c'est pour être constamment bafoué à cause de son statut de "fils de criminel". Enfin, l'installation de notre héros dans le village pourrait être enfin l'occasion pour lui de donner consistance à son vieux rêve professionnel de devenir instituteur pour protéger les enfants. Et même si cette nouvelle tâche s'annonce un peu difficile, on suit avec intérêt le parcours qui s'installe pour ce jeune homme trouvant un but plus et une place.

L'immersion reste également toujours aussi bien rendue par les visuels de l'auteur, qui ne sont jamais vides, mais aussi par l'encrage du récit dans son époque, avec diverses références culturelles à des choses typiquement japonaise (comme des acteurs et stars des années 80) ou plus internationales (comme le film Piège de cristal qui venait alors de sortir), voire aussi à certains mangas qui étaient alors en plein boum, comme Dragon Ball ou JoJo's Bizarre Adventure.

Ce deuxième volume confirme donc les qualités globales de ce thriller qui sait, petit à petit, se faire de plus en plus intrigant et intéressant. L'oeuvre s'inscrivant dans un registre relativement rare en manga, il n'y a pas de raison de la bouder si elle continue à monter ainsi en qualité !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News